30 ans de publicité Volkswagen PDF

Bugatti est un constructeur automobile français filiale du groupe Allemand Volkswagen AG. Fondée en 1909 par le constructeur franco-30 ans de publicité Volkswagen PDF Ettore Bugatti. Bugatti est d’ailleurs dépositaire de plus de 1 000 inventions brevetées en mécanique. France au radiateur en forme de fer à cheval.


Reprise un temps par le  fils du Patron  Jean Bugatti, décédé précocement, Bugatti est contraint de mettre un terme à ses activités peu après la Seconde Guerre mondiale. Une Type 13, la première automobile Bugatti. Alors que l’histoire voit la naissance des premières automobiles à pétrole, celle de Bugatti débute en 1899. En 1902, à la suite du salon de Milan, Bugatti réalise une gamme d’automobiles pour le baron Eugène-Dominique de Dietrich. Mathis, agent de De Dietrich à Strasbourg, propose alors à Bugatti de lui concevoir de nouvelles automobiles. Friderich finit quinzième des 500 miles d’Indianapolis 1914 avec la T13, et son mécanicien de bord A. La guerre terminée, Ettore Bugatti, qui s’était exilé à Milan puis à Paris au début du conflit, réintègre ses locaux de Molsheim, ville désormais française.

Meo Costantini au volant d’une Type 35 lors du GP de l’ACF 1924. Ce n’est cependant que le début de la  légende  Bugatti. Pierre De Vizcaya deuxième du GP de l’A. Type 35 est aujourd’hui non seulement la Bugatti la plus célèbre mais compte également parmi les voitures ayant le plus marqué l’histoire de l’automobile. La Type 41, surnommée Bugatti  Royale  du nom de la clientèle à laquelle elle se destine. Alors qu’elle compte parmi les voitures les plus luxueuses de l’époque, la Type 57 est produite à 690 exemplaires déclinée en plusieurs versions : berline Galibier, coupé Atalante, coach Ventoux, cabriolet Stelvio ,Aravis.

Bugatti Grand Prix Type 30  au Salon Rétromobile 2011 de Lons-le-Saunier. C’est également à cette époque qu’il conçoit quelques bateaux ainsi qu’un avion, le modèle 100P. L’année 1939 marque la fin d’une ère. Jean Bugatti est à cette date âgé de 30 ans et dirige l’entreprise depuis maintenant près de 3 ans. Seconde Guerre mondiale met définitivement un terme à l’entreprise.

En 1945, Ettore Bugatti parvient à récupérer son usine et tente de redémarrer la production d’automobiles malgré les dettes et le manque de moyen. La Bugatti Type 251 pilotée par Maurice Trintignant au GP de France 1956. Six modèles seulement seront ainsi vendus. En 1955, une tentative de retour en compétition, via la Formule 1, échoue également avec la Bugatti Type 251. Une Bugatti EB110 SS et une EB110 GT. En 1987, l’entrepreneur italien Romano Artioli souhaite relancer la marque et fait l’acquisition des droits liés au nom Bugatti. C’est avec ce modèle que l’écurie du Groupe Michel Hommell s’engage lors de la 62e édition des 24 Heures du Mans.