Alpages, terres de l’été : Tome 2, Dauphiné PDF

L’appellation Drôme provençale concerne une région touristique du département de la Drôme, et qui en occupe approximativement le tiers sud. Par la suite, ce rattachement à la province de Provence s’est maintenu comme le montre, alpages, terres de l’été : Tome 2, Dauphiné PDF 1750, la section de Vaison de la carte de Cassini. Carte des environs de 1700 montrant les anciennes limites de l’Enclave des Papes et celles du Comté de Grignan de Provence.


Quant à Montélimar et Pierrelatte, ces deux villes étaient partagées depuis l’époque féodale par des coseigneurs, parmi lesquels le pape, par le biais de l’évêque de Saint-Paul-Trois-Châteaux. En 1450, le dauphin Louis XI rachète leurs droits sur Pierrelatte aux autres seigneurs. Dauphin et pour moitié aux Comtes de Provence, tandis que sa paroisse était dans le diocèse d’Orange. Monaco ont régné de 1642 à 1789. Aussi, l’appartenance à l’hétéroclite région Rhône-Alpes de certains territoire peut être sujette à controverses, tout comme l’appartenance à la région PACA de l’actuel département des Hautes-Alpes, qui faisait partie du Dauphiné avant la Révolution. Ainsi, en quelques kilomètres, l’on pouvait passer d’une province à l’autre et même quitter le royaume de France, le Comtat venaissin, état papal, étant à la France ce que le Vatican est à Rome. Paysages typiques de la Drôme provençale.

La Drôme provençale s’étend des Alpes du sud, préalpes des Baronnies, à la vallée du Rhône. Le Tricastin et les Baronnies font partie de la Drôme provençale. Cette entité n’est pas homogène sur les plans géologique et climatique. Le Diois, à la luminère déjà méditerranéenne, est marqué par une flore appartenant à l’étage supra-méditerranéen, et un climat à forte influence semi-continentale. En 2008, on compte 132 175 habitants en Drôme provençale, répartis dans 155 communes et 12 cantons. Provençale, mais en réduisant celle déjà existante à Montélimar par exemple. Il y a eu 1 111 355 visiteurs dans les sites touristiques de la Drôme Provençale en 2011.

39e rang des départements pour les nuitées des touristes français et au 6e rang en région Rhône-Alpes. 1 séjour sur 5 est réalisé en juillet – août. La randonnée : à pied, à vélo ou en VTT, à cheval. Le golf : deux parcours de 9 et 18 trous pour amateurs et novices sont disponibles. Le deltaplane et le parapente : 5 écoles. Parcours d’accrobranches, pêche, tir à l’arc, bases de loisirs et piscine, balades avec des ânes ou des poneys, etc. Ce type d’habitat est considéré comme typiquement provençal, il est surtout typiquement méditerranéen.

Ces villages perchés se trouvent dans essentiellement dans les zones collinaires dont le terroir est pauvre en alluvions et où l’eau est rare. A contrario, l’habitat dispersé implique de grands domaines qui tendent à vivre en autarcie. Effectivement ce type d’habitation, qui se retrouve essentiellement dans un village, superpose sous un même toit, suivant une tradition méditerranéenne, le logement des humains à celui des bêtes. La maison en hauteur se subdivise en une étable-remise au rez-de-chaussée, un logement sur un ou deux étages, un grenier dans les combles. En effet, ce type d’habitation, regroupant gens et bêtes dans un village, ne pouvait que rester figé, toute extension lui étant interdite sauf en hauteur. Leur architecture est donc caractéristique : une façade étroite à une ou deux fenêtres, et une élévation ne pouvant dépasser quatre à cinq étages, grenier compris avec sa poulie extérieure pour hisser le fourrage.

La présence de terrasse ou balcon était une constante. La terrasse servait, en priorité, au séchage des fruits et légumes suspendus à un fil de fer. Elle était appelée trihard quand elle accueillait une treille qui recouvrait une pergola rustique. Compartimenté dans le sens de la longueur, ce type de maison représente un stade d’évolution plus avancé que la  maison en hauteur . Ce type de maison est divisé en deux parties très distinctes dans le sens de la longueur.

Le rez-de-chaussée est occupé par une salle commune dans laquelle est intégrée la cuisine. Très souvent se trouve à l’arrière un cellier contenant la réserve de vin et une chambre. Alors qu’aucune maison en hauteur ne disposait de lieu d’aisance, même en ville, la maison à terre permet d’installer ces  lieux  à l’extérieur de l’habitation. La construction d’un tel ensemble étant étalée dans le temps, il n’y avait aucune conception architecturale pré-établie. Chaque propriétaire agissait selon ses nécessités et dans l’ordre de ses priorités.