Architecture : espace pensé, espace vécu PDF

Voici les ouvrages en vente édités par les éditions Scripta depuis 1994. Pour retrouver un titre ou un auteur, tapez « Ctrl f », puis le nom architecture : espace pensé, espace vécu PDF dans la case d’interrogation. Pratiquant sans être compéti-teur, ce conseiller en entreprise donne ici forme à ses passions : le vélo, l’écriture et l’histoire.


La recherche sur l espace architectural a pris forme il y a une trentaine d années, en plusieurs lieux simultanément, avec la révolution de l enseignement de cette discipline. Les auteurs réunis ici proposent une réflexion sur ces décennies de bouillonnement intellectuel. Face aux analyses socio-économiques ou statistiques sur la ville et l espace habité, un courant de recherches plus qualitatif analyse les dispositifs spatiaux et les objets construits, prend en compte la dimension matérielle et concrète des formes urbaines, de l espace pratiqué quotidiennement par les habitants. L ouvrage articule ainsi quatre moments de la recherche : L espace pensé offre un retour réflexif sur les relations entre architecture et sciences sociales, et l apport de celles-ci à celle-là. L espace vécu, est consacré aux pratiques habitantes, aux usages et représentations. L espace projeté, est appréhendé au travers de quelques démarches expérimentales. L espace rêvé des utopies, aborde l espace imaginaire sans lequel le meilleur de l espace urbanisé ne saurait être édifié. La connaissance des modes d habiter est aujourd hui moins lacunaire, mais réunir ainsi logiques sociales et raisons spatiales, privilégier les approches réflexives sur l architecture, ainsi que les élaborations méthodologiques sur le projet et la relation concepteur-habitant, loin du classique exposé des doctrines des seuls concepteurs, demeure un objectif ambitieux. Nous souhaitons que ce volume contribue à faire vivre une telle élaboration critique.

Magdalena VERN : Le travail du feu, 2018, 630 p. Ce récit autobiographique est l’aboutisse-ment du mouvement d’enquête spontané et tout intérieur qui a duré presque aussi longtemps que ma vie. Dès l’enfance, j’ai été possédée par une énigme infiniment au-delà de mes forces, noyau radioactif qui me désintégrait secrètement. Tous les souvenirs, et singulièrement tous les rêves rapportés dans ce texte participent, de façon explicite ou souterraine, de cette énigme première et maléfique, dont ils creusent lentement le vénéneux silence. Ce travail ne présente aucune trace d’auto-fiction. Il s’agit de réalité vécue, et rendue telle qu’elle a été vécue : cohérence toujours plus profonde, plus lisible, et plus mystérieuse dans son évidence. Jean BRILMAN : Au fil des ans – poèmes, 134 p.

Ces poèmes écrits, au fil des ans, sur des feuilles volantes m’auraient accompagné dans mon dernier voyage si ma tendre épouse et muse n’avait protesté contre cette négligence. Ses tableaux lui survivront, alors pourquoi pas ma poésie ? Je te soumets donc, cher lecteur, ce travail d’artisan des mots. J’ai tenté de sculpter des nuages, de faire jaillir une impression de la sonorité d’un verbe, de trouver une rime au détour d’une idée ou la pensée accrochée à la beauté d’un mot. Océans, lagons, voyages et courses en mer m’ont souvent inspiré. La femme, sa beauté et l’amour sont présents dans beaucoup de strophes sans oublier l’érotisme.