Assistants d’éducation : Quelle contribution au projet éducatif de l’établissement ? PDF

Claire Chevrier, photographe et enseignante à l’ENSA-V participe à cette exposition. Thèse : « Architectus ludens: faire assistants d’éducation : Quelle contribution au projet éducatif de l’établissement ? PDF. Félicitations à Francelle Cane, Ophélie Dozat, Maria Fernanda Serna et Esther Greslin, lauréates du prix des meilleurs PFE.


Exerçant leur fonction de façon provisoire, les assistants d éducation échappent souvent aux dispositifs de formation. Pourtant, devenir éducateur ne s improvise pas plus que de devenir enseignant. Et quiconque a travaillé en établissement scolaire sait combien l efficacité des assistants d éducation peut en influencer positivement le climat. Simple et synthétique, ce livre vise à leur donner les bases d une « culture de service », des clés de compréhension des politiques éducatives actuelles, ainsi que des pistes pour améliorer leurs pratiques professionnelles (sur des points clés tels que la relation éducative, l autorité, le recours aux punitions, etc.). Cet ouvrage s adresse aussi à ceux qui sont amenés, au quotidien, à accompagner les assistants d éducation. Les CPE en particulier, à l aide de pages spécifiques aisées à repérer, y trouveront des réflexions et des outils utiles à l organisation du service de la vie scolaire.

13 diplômes et 7 mémoires ont été distingués. Comment le sublime a-t-il influencé l’architecture des Alpes, des débuts du tourisme à aujourd’hui ? Tel est le fil conducteur de l’analyse proposée par Susanne Stacher, qui retrace l’histoire de l’architecture alpine tout en portant un regard critique sur l’empreinte du tourisme actuel. Mais ce livre est aussi source d’inspiration : il invite à repenser l’avenir de la construction dans les Alpes et notre rapport à la nature. L’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles accueille tous ceux qui souhaitent s’informer sur ses formations et ses conditions d’admission. L’ENSA-V propose une formation au BIM réservée aux professionnels.

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Le pouvoir fédéral est garant de cette paix scolaire mais l’organisation de l’enseignement est décentralisée au niveau des entités fédérées que sont les communautés, dont l’organisation dans chacune d’entre elles est largement similaire. Le Pacte scolaire n’est pas d’application pour l’enseignement supérieur.

Aux côtés du cursus traditionnel, on retrouve l’enseignement de promotion sociale qui offre la possibilité d’acquérir un titre d’études qu’une personne n’a pas obtenu lors de sa formation antérieure. Cet enseignement intervient aussi dans le cadre de la formation personnelle et professionnelle continue. Il s’agit de la personne physique ou morale ou de l’institution qui a la charge de l’organisation et la gestion de l’établissement scolaire. Le pouvoir fédéral a peu de compétences en matière scolaire car elles ont été transmises aux Communautés sauf dans le cas de l’Enseignement à domicile ou en écoles privées de personnes domiciliées en Région de Bruxelles-Capitale, où le Pouvoir Fédéral reste compétent. Il reste cependant garant du Pacte Scolaire, fixe les conditions minimales d’obtention des diplômes et s’occupe des pensions des enseignants.

Au niveau législatif, ce sont les Communautés qui organisent l’enseignement en Belgique dans le respect du Pacte Scolaire. Le réseau libre, où le pouvoir organisateur est une personne de droit privé. 24 de la Constitution garantit la liberté d’enseignement. Les réseaux sont fortement décentralisés, tant au niveau des matières que du recrutement des personnels. Ces études sont organisées en un cycle de trois ans et permettent d’obtenir le titre d’instituteur préscolaire.

Remarque : les diplômés de l’école normale préscolaire peuvent suivre un an de formation supplémentaire pour pouvoir également donner les cours dans l’enseignement primaire. Les pouvoirs organisateurs recrutent dans les deux types d’écoles. On entre, en principe, à l’école normale après l’obtention du certificat d’enseignement secondaire supérieur ou d’un autre titre de même nature. Article détaillé : Enseignement secondaire en Belgique.

Avec son diplôme en poche, l’enseignant doit postuler pour un poste dans l’un des deux réseaux. Il n’a pas automatiquement une place et doit déposer son curriculum vitæ auprès d’un pouvoir organisateur. Il est donc fréquent qu’un sortant soit engagé pour une durée limitée dans le temps afin de remplacer un enseignant titulaire d’un poste. Dans l’enseignement supérieur de type universitaire, il n’y a pas, aujourd’hui, de formation spécifique aux enseignants. Ceux-ci sont soit chargés de cours soit professeurs titulaires et combinent leur enseignement avec de la recherche. Le réseau privé, lui, ne reçoit aucun subside. De plus, en Fédération Wallonie-Bruxelles, chaque pouvoir organisateur perçoit des subventions de fonctionnement, calculées sur base du nombre d’élèves.