Belle-Île-en Mer PDF

La citadelle de Palais, située à Belle-Île-en-Mer, domine la commune belle-Île-en Mer PDF Palais. Ce fort a défendu l’île contre les pirates, les Espagnols et surtout les Anglais en 1683. Il a été agrandi par les ducs de Gondi de Retz, puis par le surintendant Fouquet qui en a fait une citadelle. Il a aussi servi de prison aux douze complices de la Voisin, compromise dans l’affaire des poisons, ainsi que du fils de l’homme politique haïtien Placide Toussaint-Louverture.


Fouquet y fit entreprendre par Daigremont d’importants travaux, dont un logis de plaisance à Roserières dont il ne reste qu’un pavillon en ruine connu depuis comme le château Fouquet. Vauban, en 1683, trouve les travaux presque finis, mais la disposition des lieux pleine de défauts, et conçoit un projet composé d’une puissante enceinte de ville de six bastions, s’appuyant sur une citadelle qui, seule, sera réalisée. Ce manque de protection lui sera fatal. Au cours de la guerre de Sept Ans, le roi George II se saisit de Belle-Île. Napoléon dote la ville du Palais d’une enceinte, achevée seulement soixante ans plus tard, sous Napoléon III. Abandonnée après la guerre de 1914, déclassée du domaine public militaire en 1954, les Domaines décident de s’en défaire.

C’est aussi depuis Belle-Île-en-Mer que le Commissaire général des fortifications sous Louis XIV, le célèbre maréchal de France Vauban avait écrit le 17 juillet 1685, au marquis de Louvois, ministre du Roi, qui était aussi, depuis 1683, le  surintendant des bâtiments, arts et manufactures  une lettre pour lui faire part de ses craintes sur les prix anormalement bas pratiqués par les entreprises. La citadelle est définitivement déclassée du domaine militaire le 1er mai 1933. Réseau des sites majeurs de Vauban. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la citadelle Vauban de Belle île en Mer a servi à détenir les soldats allemands faits prisonniers. La citadelle est située à la droite de l’entrée du port, en face de la commune de Palais.