BRUNO BRAZIL : LA NUIT DES CHACALS PDF

Au milieu des années cinquante, grâce aux conseils d’André Franquin, Greg progresse et signe des histoires aujourd’hui introuvables. Durant toutes ces années, il n’abandonne pas le dessin et donne naissance à de nombreuses séries. En 1963, il crée Achille BRUNO BRAZIL : LA NUIT DES CHACALS PDF dans Pilote.


Elégant, désinvolte, mais ne dédaignant pas le coup de poing, Bruno Brazil apparaît d’abord comme un émule de James Bond. Après quelques missions en solo, cet agent secret aux nerfs d’acier s’entoure d’une équipe baptisée «Commando Caïman» dont chacun des membres a une spécialité : la jolie Whip Rafale est une virtuose du fouet, Texas Bronco est un as du «six-coups», Gaucho Moralès est un expert en explosifs, Big Boy Lafayette est un champion du yoyo en acier et Billy, le frère de Bruno, est un adjoint perspicace. Ces redoutables baroudeurs s’acquitteront d’expéditions si risquées dans des cadres si hostiles que certains d’entre eux y laisseront leur peau. «Fini le héros à la cicatrice esthétique ! Moi, je veux des mecs qui en prennent plein la gueule. Je veux en outre que des femmes participent à l’action», déclarait le scénariste Greg quand il lança cette série en 1967. Multipliant les cadrages audacieux, le dessinateur William Vance signait, lui, une série d’une qualité graphique exceptionnelle et un classique incontournable de la BD d’aventure et d’action.

De 1965 à 1974, en parallèle à toutes ces activités, il assume la responsabilité de rédacteur en chef du Journal de Tintin. En 1974, il quitte la rédaction de Journal de Tintin et la Belgique pour devenir directeur littéraire aux éditions Dargaud, en France. En 1978, pour la télévision suisse, il écrit le scénario des 13 épisodes de L’Agence Labricole, un feuilleton policier pour enfant. Puis il s’installe aux États-Unis comme responsable du bureau américain des éditions Dargaud. En 1988, il obtient le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. En 1992, la Chambre belge des experts en bande dessinée lui attribue le prix Géant de la BD pour l’ensemble de son œuvre.

En 1995, sa femme décède de maladie, ce qui le laisse dépressif durant les dernières années. Très prolifique, Greg crée, en tant que dessinateur et scénariste, de nombreuses séries. En 1963, il crée pour le journal Vaillant une nouvelle série : Les As. Créée en novembre 1963 pour le magazine Pilote, Achille Talon est certainement sa création la plus connue. Achille Talon est reconnu pour les qualités de son dialogue rempli de jeux de mots, d’allusions littéraires ou culturelles et de calembours, qui lui valent de faire l’objet de plusieurs thèses de doctorat, en France et au Québec. Dans les années 1990, il publie un recueil d’aphorismes, Il pense donc je suis, aux Éditions Michel Lafon, qui rappelle les textes d’Oscar Wilde et de Sacha Guitry. Greg a réalisé de nombreux travaux pour la publicité notamment en utilisant le personnage d’Achille Talon.

Souvent il s’agissait d’albums offerts, comme pour Chamois d’Or, Lotus, Shell, Total, etc. Dans une interview accordée au magazine Sapristi en 1995, Greg définissait ainsi le  studio Greg  :  En fait, le studio Greg n’a jamais eu d’existence juridique ou légale, c’était juste un appartement que je louais et dans lequel on travaillait avec matériel et documentation. Moi, je faisais du scénario pour presque tous. De 1976 à 1977, dans l’émission Les Visiteurs du Mercredi sur la 1re chaîne française, dans une rubrique intitulée « Les Trucs de la BD », Greg s’est illustré dans un cours de BD, où il indiquait les différents trucs de narration par l’image. En tant que scénariste, Greg est capable de s’adapter à différents styles. Il a repris de nombreuses séries créées par des auteurs différents. La peur au bout du fil est un scénario de Greg sur une idée de Franquin.

Pour les autres albums, il est difficile de discerner l’apport de Greg dans ces albums car Franquin était connu pour modifier, parfois de manière importante, la trame établie par ses scénaristes. José-Louis Bocquet et Eric Verhoest estiment cependant que Greg va inscrire clairement la série dans la situation politique de l’époque. Il viendra à la rescousse de Franquin pour le sortir de l’impasse scénaristique dans laquelle il était tombé au début de QRN sur Bretzelburg. Greg poursuivra sa collaboration avec Franquin en concevant les scénarios des deux premiers tomes de la série dérivée Marsupilami, lancée en 1987.

Franquin, Greg écrit des gags de Modeste et Pompon, vers la fin des années 1950. En 1958, Hergé, auteur des Aventures de Tintin en panne d’inspiration, demande à Greg de concevoir un projet d’aventure pour sa célèbre série. Bob de Moor envisage d’achever le projet en confiant la reprise du scénario à Greg. Après avoir sympathisé avec Alain Saint-Ogan, Greg reprend la série Zig et Puce pour Le Journal de Tintin en avril 1963. Le Maître est Talon page 49. Benoît Mouchart,  Greg Regnier, Michel , sur www.

José-Louis Bocquet – Eric Verhoest, Franquin – Chronologie d’une oeuvre, Monaco, Marsu Productions S. Benoît Mouchart, Michel Greg – dialogues sans bulles, Paris, Dargaud, 1999, 168 p. Achille Talon aggrave son cas ! La Vie secrète du journal Polite ! Achille Talon contre docteur Chacal et mister Bide ! Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 24 octobre 2018 à 22:30. Au milieu des années cinquante, grâce aux conseils d’André Franquin, Greg progresse et signe des histoires aujourd’hui introuvables. Durant toutes ces années, il n’abandonne pas le dessin et donne naissance à de nombreuses séries. En 1963, il crée Achille Talon dans Pilote.

De 1965 à 1974, en parallèle à toutes ces activités, il assume la responsabilité de rédacteur en chef du Journal de Tintin. En 1974, il quitte la rédaction de Journal de Tintin et la Belgique pour devenir directeur littéraire aux éditions Dargaud, en France. En 1978, pour la télévision suisse, il écrit le scénario des 13 épisodes de L’Agence Labricole, un feuilleton policier pour enfant. Puis il s’installe aux États-Unis comme responsable du bureau américain des éditions Dargaud. En 1988, il obtient le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.