De l’art des fous à l’oeuvre d’art : Volume 4, Le comble du vide (1950-1970) PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, et le de l’art des fous à l’oeuvre d’art : Volume 4, Le comble du vide (1950-1970) PDF de croissance des publications s’accélère.


De l’art brut aux années pop : voici le quatrième volume de la série De l’art des fous à l’oeuvre d’art consacrée à la Collection Sainte-Anne. Il fait suite à la présentation générale du fonds (vol. 1), et aux oeuvres de la première moitié du XXe siècle (1900-1939, Du réalisme au fantastique, vol. 2 ; 1939-1950, Une collection venue d’ailleurs, vol. 3). 1950-1970… l’auteur se penche sur les processus de création qui semblent être pour l’artiste tantôt inhérents, tantôt étrangers à lui-même : la folie comme le recours aux paradis artificiels sont questionnés. Le comble du vide réoccupe une place laissée vacante dans l’histoire de l’art avec les oeuvres de Fikret Moualla, Maurice Blin, Charles Schley… – ainsi que celles des « oubliés de 1950 « , en leur temps mises à l’écart. Présenter la Collection Sainte-Aime au travers d’une démarche chronologique et documentaire répond à la nécessité de situer les productions qui la constituent dans une double histoire : l’histoire de ces artistes, dont il ne reste parfois que quelques éléments biographiques, et celle de l’histoire de l’art dans laquelle, envers et contre toute idée reçue, ils s’inscrivent.

Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne.

De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica. En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone.

En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement. De nombreux éditeurs commencent dès lors à distribuer, sous format électronique, des livres tombés dans le domaine public.