Diana, cette nuit-là PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté bénéficie d’un accès régulier à Internet, diana, cette nuit-là PDF le rythme de croissance des publications s’accélère.


~~31 août 1997. Le monde entier retient son souffle en observant sur CNN les grues qui manœuvrent la carcasse de la Mercedes encastrée, tandis que Diana, encore vivante, est transportée à l’hôpital de la Salpêtrière. Officiellement, elle n’est que légèrement blessée. Alors que plus d’un milliard de téléspectateurs attendent devant leur poste de télévision, une véritable tragédie se joue dans l’enceinte de la salle d’opération. Quelques personnes seulement sont présentes : les médecins, un ministre, un préfet et un policier, Daniel Bourdon. Aucun d’entre eux n’a jamais parlé. Et rien n’a jamais filtré de ce huis-clos tragique, l’un des plus grands secrets du siècle.
Diana aurait-elle pu être sauvée ? Était-elle consciente ? A-t-elle pu parler, et si oui, qu’a-t-elle dit ? Depuis plus de quinze ans, toutes ces questions, toujours les mêmes, sont restées sans réponse…
Libéré du devoir de réserve, le policier Daniel Bourdon a décidé de raconter cette nuit là… mais pas seulement. Il a voulu, comme il se l’était promis, reprendre l’enquête de zéro, à sa manière.

Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne.

De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica. En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone.

En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement. De nombreux éditeurs commencent dès lors à distribuer, sous format électronique, des livres tombés dans le domaine public. Au même moment, pour une question de coûts et de rentabilité, certains éditeurs commencent à publier leurs auteurs de cette manière. C’est la  transposition à l’identique d’un livre papier en version numérique .