Dictionnaire Genealogique, Heraldique, Historique Et Chronologique: Contenant L’Origine [Et] L’Etat Actuel Des Premieres Maisons de France, Des Maisons Souveraines [Et] Principales de L’Europe …… PDF

La famille de Vogüé, olim d’Alès, est une famille subsistante de la noblesse française. Rochecolombe sous le nom dictionnaire Genealogique, Heraldique, Historique Et Chronologique: Contenant L’Origine [Et] L’Etat Actuel Des Premieres Maisons de France, Des Maisons Souveraines [Et] Principales de L’Europe …… PDF laquelle elle était parfois désignée jadis. Académie française, des hommes politiques, des résistants, etc.


Raymond occupe une tour et le château, déjà qualifié de  vieux . Pons et Dalmasse ont chacun une tour. Raymond de Vogüé possédait aussi la terre de Rochecolombe, distante d’une lieue et demie de Vogüé, terre dont la possession s’est continuée dans la branche aînée jusqu’à l’époque de l’émigration. Audibert, co-seigneur de Vogué, chevalier, mourut sans enfants avant l’année 1265. Sa succession fut recueillie par son cousin, Raymond, seigneur de Vogué, chevalier, vivant en 1256 et 1296. Alès, Alesium était un castrum situé dans la Drôme au sud de Valence, c’est aujourd’hui le bourg d’Allex. En tout état de cause, la seconde famille de Vogüé fait partie de la noblesse dite d’extraction chevaleresque.

Vogüé, de François-Alexandre Aubert de La Chenaye-Desbois et du Le Grand Armorial de France ainsi que l’ouvrage de Marc Gauer donnent les premiers degrés suivants de la filiation prouvée. Amédée II d’Alès, marié à Nn. Rixende de Mirabel, dont manque une génération ? Antoine, seigneur de Lanas, teste en 1503, épouse Jeanne de Caissac. De cette union, naissent dix enfants, dont trois seront religieux. Jean, fait chevalier des ordres au camp de Salces, épouse le 2 décembre 1507 Gabrielle de Cayres d’Antraigues.

De cette union, naissent neuf enfants. Guillaume, chevalier, seigneur de Rochecolombe et de Lanas, épouse le 4 août 1558 Antoinette de Galiens, de Védène, alias des Issarts. De cette union, naissent six enfants. Georges, grand bailli du Vivarais, épouse le 1er octobre 1635 Françoise de Grimoard de Beauvoir du Roure. Vivarais, colonel de cavalerie, épouse le 10 novembre 1669 Gabrielle de Motier de Champetières. Louis, qui épouse en 1605 Marguerite du Peloux, dame de Gourdan. Ils sont les auteurs de la branche dite  de Gourdan .

Photo d’Eugène Melchior, due au photographe Nadar. De cette union, naissent treize enfants, dont Cérice, le deuxième. Il épouse Marie Lucrèce de Tournesy, dame de Poussan. De cette union naissent quinze enfants, puis en 1726 Anne de Serre. De cette seconde union, naissent cinq enfants. De cette union, naissent six enfants dont Cérice, l’aîné.