Empire Ottoman: Génocide arménien, Organisation de l’Empire ottoman, Provinces de l’Empire ottoman, Culture de l’Empire ottoman, Déclin et chute de l’empire ottoman PDF

L’Empire ottoman à son apogée territoriale. Byzantine imperial flag, 14th century, square. Supposed Empire Ottoman: Génocide arménien, Organisation de l’Empire ottoman, Provinces de l’Empire ottoman, Culture de l’Empire ottoman, Déclin et chute de l’empire ottoman PDF of the House of Crnojevic.


Ce contenu est une compilation d’articles de l’encyclopédie libre Wikipedia. L’Empire ottoman (Osmanlı Ä°mparatorluÄŸu en turc moderne), est un empire multiethnique, qui a existé de 1299 à 1922 (soit 623 ans). Il a laissé la place, entre autres, à la République de Turquie. Fondé par un clan turcique oghouze en Anatolie occidentale, l »Empire ottoman s »Ã©tendait au faîte de sa puissance sur trois continents : toute l »Anatolie, le haut- plateau arménien, les Balkans, le pourtour de la mer Noire, la Syrie, la Palestine, la Mésopotamie, la péninsule arabique et l »Afrique du Nord (à l »exception du Maroc). L »Empire ottoman est fondé par une famille issue des Kayi, l »une des vingt-quatre tribus turciques oghouzes, qui avaient conquis l »Anatolie au XIe siècle, au détriment de l »Empire byzantin. Pendant que le premier sultanat turc des Seldjoukides se décompose, cette tribu monte en puissance sous le règne d »Osman Ier (Othmane, نام ثْ عُ en arabe, Osmanlı en turc et Ottoman en français d »alors). En 1299, Osman Ier conquiert la ville byzantine de Mocadène, aujourd »hui Bilecik. Cette date marque le commencement de l »Empire ottoman et le début de la constitution de la première véritable armée ottomane.

CoA of the Kingdom of Croatia. Coat of Arms of the Bulgarian-Wallachian Empire. Flag of the Emirate of Mascara. Flag of Albanian Provisional Government 1912-1914. Flag of the Mutawakkilite Kingdom of Yemen. Après 1354, les Ottomans sont entrés en Europe, et, avec la conquête des Balkans, le Beylik ottoman s’est transformé en un empire trans-continental. Empire comprenait trente-deux provinces et de nombreux États vassaux.

Avec Constantinople comme capitale, et le contrôle des terres autour du bassin méditerranéen, l’Empire ottoman fut au centre des interactions entre les mondes oriental et occidental pendant six siècles. Tandis que l’Empire était capable de tenir sa place pendant le conflit, il était en lutte avec la dissidence interne, en particulier dans ses possessions arabes, avec la révolte arabe de 1916-1918. La défaite de l’Empire et l’occupation d’une partie de son territoire par les puissances alliées au lendemain de la Première guerre mondiale entraînèrent sa partition, et la perte de ses territoires du Moyen-Orient divisés entre le Royaume-Uni et la France. Il a été longtemps un petit beylicat autonome, puis indépendant de fait du sultanat seldjoukide, alors en pleine décadence. Pendant que le sultanat turc des Seldjoukides se décompose, cette tribu monte en puissance pendant la phase des beylicats. Articles détaillés : Expansion de l’Empire ottoman et Guerres ottomanes en Europe. Ses successeurs continuent sa politique d’expansion.

L’Empire ottoman conquiert Gallipoli, son premier territoire européen, en 1347, puis s’étend à travers les Balkans. Constantinople et mettent fin à l’Empire byzantin, établissant ainsi la domination de l’Empire sur la partie à majorité chrétienne de la Méditerranée orientale. Article détaillé : Économie de l’Empire ottoman. Les Ottomans appellent Roumis les populations chrétiennes, en référence à leur ancien statut de citoyens de l’Empire romain d’Orient. Mahomet et chef de l’oumma, la communauté musulmane.

Le contrôle qu’ils exercent sur leurs territoires est variable. L’Empire ottoman est organisé selon le système des millets. Moins d’un siècle après avoir mis fin à l’Empire byzantin moribond, les Turcs ottomans prennent la succession de la dynastie arabe des Abbassides. Soliman le Magnifique, les armées ottomanes parviennent jusqu’à Vienne en 1529 et 1532, dont elles font le siège en vain. De 1533 à 1536, l’Empire ajoute l’Est de l’Anatolie, l’Azerbaïdjan et le Yémen. Les corsaires turcs installés à Alger prennent Tunis aux Hafsides en son nom en 1534, puis la perdent face aux troupes de Charles Quint.

Trois Rois face aux Portugais en 1578, puis à appuyer divers mouvements opposés aux Alaouites après la prise du pouvoir par ces derniers. L’Empire crée une flotte militaire, tente de s’imposer en Méditerranée au détriment des cités italiennes et y parvient un moment. La défaite navale de Lépante en 1571, devant les flottes espagnole et vénitienne, met fin à sa suprématie. Articles détaillés : Guerres ottomano-persanes et Guerres ottomanes en Europe. L’irruption des Portugais dans l’océan Indien détourne vers l’Atlantique une grande partie du commerce des Indes, et les expéditions ottomanes contre Goa et Mascate n’arrivent pas à les en déloger. Suez et un autre entre la Volga et le Don, qui n’aboutiront pas.

Dans l’Europe du Sud, une coalition d’États compte alors vaincre l’Empire ottoman sur les mers, puisqu’elle ne le peut sur les terres. En 1571, Lépante voit la destruction de plus de 250 galères turques. Mais c’est une victoire sans lendemain, qui ne touche pas aux bases de la puissance turque. En 1573, la flotte ottomane reconstituée pousse les Vénitiens à la paix. Cela permet au sultan de tourner ses ambitions sur l’Afrique du Nord. Les frontières ottomanes ne changent guère entre 1566 et 1683. Les guerres finissent sur des statu quo et les victoires de Soliman le Magnifique apparaissent comme un glorieux passé.

Les Séfévides de Perse repoussent les assauts turcs. Des forces nombreuses, ce qui suppose une logistique considérable, des janissaires d’élite, et toujours des légions de soldats armés d’arquebuse ou de fusils. Article détaillé : Guerres ottomanes en Europe. Empire est en proie à des révoltes et à des soulèvements militaires, notamment celui des spahis à Constantinople au début de l’année 1603. Pour tenter d’assurer leur pouvoir, les sultans ottomans changent fréquemment les vizirs, les conseillers, les chefs militaires et les membres de la haute administration. Le personnel subalterne, moins surveillé, s’empresse de les imiter. Des peuples soumis, pressurés par les fonctionnaires, se soulèvent contre les Turcs, notamment les Druzes.

Longue Guerre avec le Saint-Empire romain germanique. La  Porte  conserve la Grande-Kanija, Estrigomie et Eguer, mais abandonne la région de Vatch. Sa progression vers l’ouest est stoppée. 1648 et jusqu’en 1656, avec l’avènement du vizir Mehmet Köprülü, une période se démarque, le sultanat des femmes. En fait, la plupart des Sultans de cette période ont peu de pouvoir. Articles détaillés : Irak sous l’Empire ottoman et Syrie sous l’Empire ottoman.