Entretiens sur la pluralité des mondes PDF

Les Entretiens sur la pluralité des mondes est un essai sur l’astronomie publié par Fontenelle en 1686. Que la Lune est une Terre habitée. Particularités du Monde de entretiens sur la pluralité des mondes PDF Lune.


Que les autres Planètes sont habitées aussi. Que les Étoiles Fixes sont autant de Soleils dont chacun éclaire un Monde. Nouvelles pensées qui confirment celles des Entretiens précédents. Dernières découvertes qui ont été faites dans le Ciel.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Dès 1730 , le poète et diplomate russe Antioche Cantemir traduit le Premier soir. En 1742 il compose sur cette œuvre des commentaires qui forment l’ébauche de son traité  De la Nature et des Hommes , première tentative de doter la langue russe d’une terminologie philosophique. Pierre Flourens en a fait l’éloge en disant  que Fontenelle a le double mérite d’éclaircir ce qu’il peut y avoir d’obscur dans les travaux de ceux qu’il loue, et de généraliser ce qu’ils ont de technique. Première édition contenant le Sixième soir. Paris, Michel Brunet, disponible dans Gallica. 1742, Paris, Bernard Brunet fils, au tome II des Œuvres complètes de M.

Dernière édition revue par Fontenelle et, à ce titre, considérée comme définitive et utilisée pour les éditions de référence. 1899, Paris, Librairie de la Bibliothèque nationale, 190 p. 1966, édition critique d’Alexandre Calame, Société des textes français modernes. Association des Bibliophiles Universels, texte en ligne. L’ouvrage a été traduit en 1687 par John Glanvill puis à nouveau en 1688 par Aphra Behn sous le titre A Discovery of New Worlds. Antioche Cantemir le traduisit en russe en 1730.

La traduction fut publiée en 1740 dans une version censurée à cause des objections de l’église orthodoxe. Isabelle Mullet, Fontenelle ou la machine perspectiviste, Paris, Honoré Champion, coll. Paru seulement dans la 2e édition, en 1687. Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 17 novembre 2018 à 12:08. Nikolaus Kopernikus veranschaulicht den Ausgangspunkt des kopernikanische Weltbilds: Die Planeten bewegen sich auf kreisförmigen Bahnen um die Sonne.