Etranges océans PDF

Cet article est une ébauche concernant la littérature de langue française. Contes du jour et de la nuit est etranges océans PDF recueil de contes de Guy de Maupassant paru en 1885 aux éditions Marpon-Flammarion, coll.


Découvre les animaux des mers comme tu ne les as jamais vus et regarde-les surgir des pages ! Tire les languettes, soulève les volets… pour apprendre plein d’infos passionnantes, incroyables et surprenantes sur ces animaux ! Es-tu prêt à entrer dans le monde de ces étranges animaux des mers ?

La plupart des contes ont fait l’objet d’une publication antérieure dans des journaux comme Le Gaulois ou Gil Blas, parfois sous le pseudonyme de Maufrigneuse. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 7 juillet 2018 à 20:53. Knight est un jeu de rôle sur table . Pour découvrir ce genre de jeu, rendez-vous sur le site de la FFJDR. Knight utilise le système combo, à base de D6 où les pairs sont des réussites et les impairs des échecs.

Pour chaque action, le meneur de jeu choisit une caractéristique. Le joueur en choisit une autre et lance la somme de ces deux facettes de son personnage. Ses réussites doivent dépasser le seuil de difficulté correspondant à l’action. Ce système encourage résolument la description et le roleplay. Les ténèbres, appelées Anathème, ont profondément modifié la Terre telle que nous la connaissons. L’obscurité est remplie de créatures étranges et terrifiantes qui n’hésitent pas à s’opposer aux humains et à les pousser au désespoir.

Un jour, un homme, Arthur, équipé d’une armure technologique surpuissante, a décidé de combattre l’Anathème et a créé une organisation, le Knight. Les chevaliers qu’il recrute portent des méta-armures, les créations d’un scientifique, Merlin, qui décuplent leurs capacités et en font le meilleur espoir de survie pour l’Humanité. Ils affrontent sans ciller l’Anathème et ses créatures mortelles pour de simples humains. Ces chevaliers du Knight ont tous une histoire, une vie et un passé différents, et malgré leur code d’honneur et leur résolution, la vérité n’est pas toujours facile à discerner. Au-delà des méta-armures et des combats épiques, les PJ se retrouveront face à des choix parfois difficiles qui cèleront à la fois leur destinée et celle de l’Humanité. Certains n’y voient qu’un coup de pub, mais pour d’autres, la légende est bien en marche.

Si les dirigeants du Knight ont abandonné leur nom pour Arthur, Merlin et ceux des chevaliers de la Table Ronde, on parle surtout de la quête dans laquelle se lancent de nombreux chevaliers. La lumière pour tous , le Graal, serait une arme capable de vaincre définitivement l’Anathème et de sauver l’Humanité. Sous l’influence des ténèbres, des immortels, mais aussi grâce à des bonds technologiques importants, la planète et ses civilisations se sont métamorphosées depuis deux décennies. Le salut des immortels Deux ans après l’apparition des ténèbres, une partie de l’Humanité s’est organisée sous l’égide des 24 immortels. Liés, solidaires, disposant de moyens de communication importants au travers des chaînes du réseau augmenté, et d’un pouvoir social et économique puissant, les immortels sont d’anciens chefs d’État ou directeurs d’entreprises tentaculaires.

Un peu plus d’un tiers de la population mondiale a accepté la proposition des immortels. On a nommé ces hommes et ces femmes citoyens et ils ont accepté de sacrifier une large partie de leurs libertés et de leurs droits fondamentaux pour être ainsi protégés au sein des arches. La vie dans les arches Les arches sont organisées selon une hiérarchie des personnes, sous forme d’échelons de différents niveaux. Même le plus indigent des citoyens, situé au dernier échelon, dispose du minimum vital, ce qui inclut l’alimentation, le logement, l’énergie et la domotique médicale si nécessaire.

Les citoyens d’échelons supérieurs accèdent à plus de confort et de loisirs, ainsi qu’à des lieux ou des données plus sensibles en lien avec leurs responsabilités. Les immortels eux-mêmes bénéficient de ressources quasi-illimitées. La nourriture et les éléments nécessaires à la vie quotidienne sont produits par des machines automatiques. Pour ceux qui souhaitent accéder à des loisirs ou à des produits plus rares et de meilleure qualité, une forme de monnaie électronique existe, les crédits .

Cependant, ce confort a un prix car la vie de la majorité des citoyens est millimétrée. L’intérêt pour l’art sous certaines de ses formes est fortement suscité, voire imposé, mais, le reste du temps, ce sont les publicités et la propagande qui emplissent le rare temps libre des citoyens. Les arches sont un cadre de vie strict où les immortels imposent la loi martiale. Toute opposition sociale ou politique est sévèrement, mais discrètement, réprimée. L’effort de survie de l’Humanité passe, selon les immortels et leurs partisans, par une solidarité et une union totale.

Mais plus on s’éloigne du centre-ville, plus les conforteresses où s’entassent les habitants sont délaissées. La proximité des ténèbres accélère la vétusté des lieux et les autorités sont plus facilement corruptibles. De même, le dôme de lumière protecteur est plus difficilement accessible et certains se demandent parfois si la vie dans de telles conditions vaut mieux que celle des rebuts. Un essor technologique Les immortels, dès la construction des arches, ont démocratisé l’utilisation des nanomachines. Ces minuscules robots peuvent être conçus et programmés pour construire, confectionner des aliments, des objets, ou encore soigner des maladies. Les intelligences artificielles se sont elles aussi généralisées.