Fitna: Guerre au cœur de l’islam PDF

Le pluriel fitan est aussi utilisé. Aïcha, fitna: Guerre au cœur de l’islam PDF veuve de Mahomet, a rejoint la bataille du Chameau, la première grande guerre civile entre musulmans à la suite de l’assassinat du calife Othmân ibn Affân.


Avec les attentats du 11 septembre 2001, Ben Laden et son mentor le docteur Zawahiri visaient à galvaniser leurs partisans et à faire triompher l’islamisme radical dans le monde entier. A Washington, l’influent lobby néoconservateur repensait les intérêts stratégiques traditionnels des Etats-Unis au Moyen-Orient, la sécurité simultanée de l’Etat d’Israël et des approvisionnements pétroliers. Mêlant désormais aspirations démocratiques et réaffirmations hégémoniques, la « guerre contre la terreur » ouvrit en définitive la boîte de Pandore dans l’Irak occupé, précipitant la politique américaine et surtout le monde musulman dans l’impasse. Le chaos met aujourd’hui en péril le Moyen-Orient, menace ses lieux saints et déchire le tissu social : c’est la hantise séculaire des oulémas, docteurs de la Loi – ils l’appellent fitna, la guerre au cœur de l’islam. Mais c’est en Europe, parmi les millions de musulmans qui y vivent désormais, que se joue la bataille pour l’évolution de l’islam – elle oppose la régression communautaire et la fusion avec la modernité. L’islam d’Europe est aujourd’hui à l’avant-garde de ce combat, le modèle sur lequel sont fixés les yeux des musulmans du monde qui aspirent à vivre libérés des régimes autoritaires comme des fantasmes sanglants des jihadistes.

Cette guerre intestine est également appelée la Première Fitna. Aïcha était la seule femme dans la guerre. On le trouve surtout dans les recueils de hadiths. La deuxième fitna désigne en général la guerre à l’intérieur du califat, lors du conflit entre les Omeyyades de 683 à 685. Selon Gilles Kepel,  La fitna est traduite parfois par sédition, soit le fait que la communauté musulmane est fragmentée parce qu’elle a perdu le sens des proportions et de la réalité, de la maslaha, qu’elle est livrée aux démons de l’extrémisme et qu’elle va à sa perte.

Le sens du mot fitna, dans la définition normale ou islamique, est le même que la définition linguistique. C’est pourquoi le mot fitna utilisé dans le Coran veut dire  épreuve, être testé . Les gens pensent-ils qu’ils seront laissés seuls, à eux-mêmes, parce qu’ils disent : Nous croyons, et qu’ils ne seront pas éprouvés ? On peut lire dans la sourate an-Anibya :  Tous goûteront la mort, et Nous vous éprouverons les uns les autres avec le bien et avec le mal, et à Nous vous serez retournés. C’est ce que vous cherchiez à hâter ! L’affliction du doute est le plus grand et le plus redouté type de fitna. Ce type de fitna est en opposition avec la volonté de chaque individu et mène à une mauvaise conduite.

The Contemporary Fitan, de Abu Abdullaah al-Amreeki, p. Types of Fitan, The Contemporary Fitan, d’Abu Abdullaah al-Amreeki, p. Fitna, court métrage de Geert Wilders paru sur Internet. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 6 février 2019 à 12:11. En arabe, ce terme signifie  abnégation ,  effort ,  lutte  ou  résistance , souvent traduit à tort par  guerre sainte . Le concept de jihad a varié au cours du temps et, parfois, ses interprétations successives ont été en concurrence. Le jihad est parfois considéré comme le sixième pilier de l’islam par une minorité au sein du sunnisme bien qu’il n’en ait pas le statut officiel. Selon Averroès, l’islam compte quatre types de jihad : par le cœur, par la langue, par la main et par l’épée. Le jihad peut ainsi être interprété comme une lutte spirituelle, dans le cadre du soufisme par exemple. Le jihad ne doit pas être confondu avec l’ijtihad qui désigne, en droit musulman, l’effort de réflexion pour interpréter les textes fondateurs de l’islam.