HerGPS – l’univers géographique d’un célèbre reporter PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Depuis la parution de Tintin et les Picaros, le tome précédent, plusieurs scénarios ont été envisagés par Hergé. Parmi eux, herGPS – l’univers géographique d’un célèbre reporter PDF production d’un album sans fil conducteur, que le lecteur pourrait commencer à n’importe quelle page et sans grande action particulière.


Tout le monde a lu Tintin, voyagé et vibré avec le petit héros parcourant les quatre coins réels ou métaphoriques de la planète. Mais quelles contrées a-t-il parcourues ? Existent-elles ? Qui peut situer les lieux de ses exploits sur une carte ? L’auteur nous a-t-il fourni les renseignements pour être à même de le faire ? Certaines aventures sont clairement situées géographiquement, comme Tintin au Congo ou Tintin en Amérique. Mais qui peut décrire le parcours de notre héros dans l’ancienne colonie belge ou dans le nouveau monde ? Et lorsque l imaginaire intervient, quels sont les référents réels qui le soutiennent et lui donnent toute sa crédibilité ?
À toutes ces questions, nous apportons une réponse argumentée car nous allons le découvrir : Hergé a parsemé les aventures du petit reporter d indices clairs. Toutes les réponses figurent dans les albums qui constituent des documents interprétables pour reconstruire de façon surprenante l’histoire politique et sociale du XXe siècle.

Alors qu’il enquête sur l’assassinat du propriétaire d’une galerie d’art, Tintin découvre un trafic de faux tableaux étroitement lié à une secte à laquelle Bianca Castafiore a adhéré, mais il se retrouve pris au piège et menacé d’être transformé en sculpture. Cette histoire a la particularité de n’avoir aucune fin officielle. L’histoire commence dans le domaine de Moulinsart, alors que le capitaine Haddock est pris d’un cauchemar mettant en scène Bianca Castafiore. Tintin arrive à la rescousse à la suite des cris du capitaine. Le téléphone se met à sonner : Bianca Castafiore en personne. De retour de Los Angeles, elle compte être de passage au château.

Monsieur Foucart est annoncé mort le lendemain du rendez-vous des suites d’un accident de voiture selon la presse. Tintin décide de mener l’enquête et questionne mademoiselle Martine, l’hôtesse de la galerie, dans une discussion enregistrée sur un magnétophone, puis il interroge le garagiste. Sur place, Tintin découvre qu’une voiture a fait une queue de poisson pour obliger un autre véhicule à s’arrêter ainsi qu’une longue tache d’huile, et il est pourchassé par une Mercedes noire, sans succès. L’hypothèse d’un crime commence à naître dans la tête du journaliste et elle se renforce lorsque les deux personnes à bord laissent à terre un pistolet-mitrailleur.

Après avoir questionné de nouveau l’hôtesse, il découvre une affiche annonçant une conférence du mage Endaddine Akass, portant sur son cou le même bijou que mademoiselle Martine, également présente ce soir-là. Ce bijou en or est en réalité une autre œuvre de Ramo Nash. Tintin se réveille dans un lit d’hôpital. Il sort le lendemain et se dirige vers l’immeuble occupant la galerie pour soi-disant questionner les occupants et tombe sur l’assistant du mage. Le jour suivant, il est de nouveau pris en chasse par des malfaiteurs en voiture, ce qui le pousse à enquêter plus en détail sur cet Endaddine Akass.

En compagnie du capitaine, il se rend à l’île d’Ischia, et plus particulièrement à la villa del Signor Endaddine Akass où il retrouve Ramo Nash en compagnie d’une autre femme. Le jeune reporter souhaite se rendre dans cette demeure, mais un coup de téléphone anonyme lui conseille de quitter au plus vite l’île. En 1986, Casterman publie un album comportant deux cahiers parallèles : l’un réunit une large sélection des notes et esquisses d’Hergé, l’autre présente une transcription aussi lisible que possible. La dernière esquisse est composée en dernier plan d’une suite incomplète de quatre cases. La réédition de l’album le 10 janvier 2004, à l’occasion des 75 ans de la première apparition de Tintin dans une bande dessinée publiée, a cependant permis de retrouver dans les archives de Georges Remi de nouvelles « pages » qui montrent l’avancée du synopsis. Elles évoquent également d’autres pistes pour l’intrigue qui plongent Tintin à nouveau dans le trafic de drogues. C’est finalement le professeur Tournesol qui permettra au capitaine de retrouver son caractère de l’ancien temps, et notamment le goût du whisky.

Mais à la suite des essais, le capitaine perd sa chevelure et sa barbe. Des documents préparatoires des Picaros tels qu’ils ont été publiés par Philippe Goddin, confirment que l’album pouvait subir de nombreux changements. Bob de Moor voulait continuer Tintin et l’Alph-Art que Hergé a laissé à l’état d’ébauche. Dès le décès d’Hergé en 1983, l’Alph-Art devient sujet de débats au sein de ses collaborateurs. Mais de nombreux collaborateurs de Hergé rêvent que le personnage de Tintin soit repris. Parmi eux, Bob de Moor est capable d’imiter remarquablement les dessins du maître.