Je vais encore me faire des amis ! PDF

A trois, on a moins froid ». Je vais encore me faire des amis ! PDF me dis aussi: pourquoi ne pas enrichir tout ce travail par la venue de l’auteur dans la classe ? C’est une activité que je pratique depuis bien longtemps et qui, je le remarque, a souvent un vrai effet bénéfique sur les enfants. PS mais avec le mot HERISSON en CAPITALES pour les plus petits.


Amateurs de révélations, réjouissez-vous !
Adeptes du politiquement correct, abstenez-vous.

Jean-Pierre Mocky n’est pas seulement une légende du cinéma français. Inclassable et rebelle, il ressemble aux personnages de ses films.

 » Langue de bois, connais pas ! « , telle est la devise de Mocky l’indomptable, dont la filmographie illustre ses révoltes et indignations. Scandales politiques et religieux, crimes sexuels, abus de faiblesse : tirant à vue sur la bien-pensance, il a souvent payé cher son indépendance et son franc-parler. Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, il troque sa caméra contre une plume bien affûtée… et tout le monde y passe ! Famille, amours, réalisateurs, acteurs : la mémoire vive et le verbe haut, voici une savoureuse galerie de portraits, riche en coups de cœur, coups de gueule et coups de sang. Car, s’il a su nouer des amitiés durables dans le métier, sa route est semée de fâcheries d’un soir et de brouilles définitives. Bourvil, de Funès, Delon, Deneuve, Visconti, Chaplin, Serrault, Godard, Eastwood et bien d’autres jalonnent son parcours atypique, pour le meilleur et pour le pire. Qu’importe ! Son amour du cinéma prévaut sur le reste. Après quelque soixante ans de carrière, il tourne plus que jamais et c’est loin d’être terminé.

Mais au fond, qu’est-ce qui fait courir Mocky ? On le découvre au fil de ce récit truculent, sulfureux, drôle et nostalgique où, évoquant sans fard ses blessures de jeunesse, il nous dévoile une autre sensibilité, inattendue.

Merci pour ce site qui est d’un grand secours. Avec ma classe de grande section, je prévois de travailler sur le thème de l’hiver à la rentrée de janvier. Je vais utiliser entre autres l’album « A trois on a moins froid ». Ddomaine : organiser et structurer sa pensée. La moufle : et toutes les versions de l’album avec des pistes d’exploitation pour certaines.

A la veille de Noël, l’ours géant cherche un beau sapin, mais tout a été recouvert par la neige. Malheureusement, il tombe et se blesse dans la forêt. Tandis que l’animal est coincé là, tous les animaux accourent pour s’occuper de lui. Un petit garçon n’hésite pas à ouvrir sa porte à un gros ours qui cherche un refuge pour l’hiver. Ce qui semble à la base une idée saugrenue se révélera plus que bénéfique par la suite. Pour se protéger du froid lors d’un hiver très rude, une petite souris ramasse tout ce qu’elle trouve pour réchauffer son logis. Sa collecte est si volumineuse qu’elle doit faire appel à ses amis pour la transporter.

C’est alors qu’une tempête de neige se déclenche. Une nuit d’hiver, un blaireau arrive dans la forêt, frigorifié et affamé. Le renard, la souris et le lièvre l’aident et le réconfortent. Zoé a été chassée de la ferme où elle vivait.

Elle habite désormais dans une roulotte en bois, avec une petite chèvre et un chat. Un jour, un écureuil frappe à sa porte, et Zoé le fait entrer. Depuis, chaque jour, un animal différent vient lui demander l’hospitalité. La petite fermière accueille tout le monde à bras ouverts. Gros ours, il fait froid ! Gros ours regagne sa tanière pour l’hiver. Sur son chemin, il recueille de petits animaux transis de froid dissimulés dans le décor.