Journal d’une grosse nouille PDF

Est-ce que j’ai une gueule à bouffer des putains de sardines ? Cancel reply You must be logged in to journal d’une grosse nouille PDF a comment. La narration est magique j’ai ri tout seul devant mon écran, bravo, très très réussi !


Nouveau collège, nouvelle ennemie, nouvel amour, nouveau journal : Nikki va pouvoir se lâcher…

Mais bon, dans l’ensemble c’est toujours frais et jamais graveleux, c’est ça que j’aime. J’ai eu à peu près le même « soucis » pendant une présentation, sauf que là il y avait le haut débit J’en ai encore des crispations incontrôlables à n’importe quel moments de la journée. Heureusement que la connec était lente finalement ! Bravo, la narration est très bien mené, j’ai ri devant mon écran, c’est excellent, merci bien !

C’est pour ça que ça me gène souvent de voir partout des gens qui hashtaguent « foodporn » dès qu’ils ont photographié leur plat de pâtes. Ou alors tu étais tellement paralysé que tu n’as pas pu paniquer? Sauvé par une connexion pourrie ! Ah ce moment de solitude ! Boulet lui-même l’a déjà utilisé plusieurs fois. Aussi, je ne pense pas qu’il fasse référence à une source précise. Vice-versa » dans la tête de Boulet, et c’était un -18 cash !

En même temps qu’est ce qu’il t’a pris de taper ça ? Il faudrait même pas connaître cette adresse. J’aime beaucoup, comme toujours, et la référence à Vice Versa, elle même inspirée de François Perusse et des 2 minutes du peuple, j’adore! Tiens, il y aurait du cul chez Boulet ? Ou alors, c’est dans les notes secrètes qu’il ne montre qu’aux initiés.

Par contre, pour prévenir, j’ai l’impression que votre blog n’apparaît plus sur le site BlogsBD. Perso j’accepte, je lui charge même la page comme ça pas de souci. Elle le connecte au projecteur, mais jusqu’ici tout va bien. Sauf qu’elle ferme l’onglet pour en réouvrir un aussi tôt, résultat dans mes favoris on voyait Xhamster et Youporn et tout le monde l’a vu. Très bien vu, l’attitude condescendante du système nerveux central vis-à-vis du système sympathique! Heureusement que Bruce Willis a réussi à remonter de l’estomac jusqu’au poste de commande à la force du poignet. Moralité: on a toujours besoin d’un Bruce Willis à l’intérieur de soi.