Léon Battista Alberti : Vie et théorie PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Fils naturel de Lorenzo Degli Alberti, famille Comtale florentine qui donna aussi une célèbre lignée de banquiers et marchands florentins : léon Battista Alberti : Vie et théorie PDF Alberti. Alberti obtient alors véritablement la reconnaissance, et même la gloire qu’il recherchait sans doute.


C’est une des figures les plus importantes de la Renaissance, grand écrivain et philosophe, en latin comme en volgare , premier théoricien de la perspective et plus généralement des arts. Alberti a donné une méthode de construction de la décroissance de la profondeur apparente des carreaux lorsque l’on s’éloigne de la ligne de terre en perspective. Alberti rédige un essai qui analyse les fréquences de lettres dans les phrases latines et italiennes, et démontre leur impact dans le déchiffrement. Cette étude passe pour le premier véritable ouvrage de cryptanalyse du monde occidental.

Grand ingénieur de la Renaissance, il imagina le premier anémomètre en 1450. C’est dans le De Statua, traité de la sculpture composé vers 1450, qui complète sa trilogie sur les arts majeurs, qu’Alberti va exposer son système, radicalement nouveau, de définition tridimensionnelle des volumes. Ce distinguo, déterminant dans la conception artistique de nombreux sculpteurs à l’instar de Michel-Ange, n’avait jamais été exprimé avec une telle clarté. Alberti propose un instrument de son invention : le definitor ou finitorium, disque circulaire auquel est fixée une baguette graduée pivotante d’où pend un fil à plomb.

En effet, le système d’Alberti de définition mécanique des volumes devait passionner, entre autres, Léonard de Vinci, qui s’en inspira pour mettre au point des systèmes similaires, comme en témoignent ses carnets. Alberti s’est employé à restaurer le langage formel de l’architecture classique dans ce traité L’Art d’édifier, composé entre 1443 environ et 1472. Selon Focillon, il conféra à son auteur une autorité comparable à celle de Vitruve. Il y restaure le langage formel de l’architecture classique avec des conceptions imprégnées d’harmonies et de rapports. Sa réflexion sur l’architecture est aussi une réflexion d’urbaniste sur la fonction des villes. Il propose de nouvelles méthodes de fortification qui sont devenues classiques pour les villes, à l’époque de l’artillerie et des sièges, pendant plusieurs dizaines d’années. La même année, il fut chargé par le marquis Ludovico Gonzaga, seigneur de Mantoue mais aussi patronus de la SS.

Toutefois, c’est ailleurs qu’il a développé la majeure partie de son activité dans le domaine architectural. Il était tellement doué en versification latine qu’une comédie qu’il avait écrite dans sa vingtième année, Philodoxius, a trompé plus tard Alde le Jeune, qui l’édita et la publia comme une œuvre véritable de Lepidus. Il a été crédité en 1986 comme auteur de Hypnerotomachia Poliphili, un étrange roman d’imagination érotique dont les qualités typographiques et les illustrations en ont fait un des plus beaux livres jamais édités, et écrit en 1467 et imprimé en 1499, probablement le tout premier. En musique, il était réputé pour être l’un des meilleurs organistes de l’époque. Alberti était un cryptographe accompli pour son époque, et inventa le chiffrement polyalphabétique. Celui-ci était, au moins sur le principe, même s’il n’a pas vraiment été utilisé avant plusieurs dizaines d’années, l’avancée la plus significative en la matière depuis l’époque de Jules César.