L’accouchement par césarienne PDF

Association Césarine: échange, soutien et information autour de la naissance par césarienne. Allaiter après une césarienne OUI, il est possible d’allaiter après l’accouchement par césarienne PDF césarienne !


La collection ‘ Expliquez-moi, Docteur… ‘ complète l’information donnée par votre médecin, en répondant simplement et clairement à vos interrogations et à celles de votre entourage : Comment se préparer à l’intervention ; Comment se déroule une césarienne ; Comment se passent la convalescence et la reprise de la ‘ vie normale ‘ à domicile, avec votre bébé ; Quelles sont les conséquences d’un accouchement par césarienne. Figurent également en fin d’ouvrage : un ‘ bloc-notes ‘, qui reprendra les points essentiels et les moments forts de votre intervention, et qui vous informera sur son coût ; un lexique explicitant les termes qu’utilisent les médecins et l’équipe médicale qui vous entourera, afin que vous parliez le même langage. Dans le cadre de cette collection, ce guide qui détaille, étape par étape, le déroulement de l’accouchement par césarienne, intéressera toutes les femmes enceintes, susceptibles d’en bénéficier.

Certaines mères y trouveront même une réparation nécessaire, un exutoire à une naissance différente. LLL édite un feuillet spécifique « césarienne et allaitement » et consacre un numéro de « Allaiter Aujourd’hui » à ce sujet, voir sur leur site le dossier Allaiter après une césarienne. Il vous sera utile d’échanger, de vous imprégner, de saisir les « trucs » qui vous conviennent, à vous et à votre famille. L’allaitement maternel, bien qu’étant la plus naturelle qui soit des façons de nourrir son enfant, ne coule pas forcément de source.

Ce sentiment de difficulté est accentué lors d’une naissance par césarienne, du fait de l’impossibilité passagère des mères césarisées à se mouvoir et à prendre soin elles-mêmes de leur enfant. Préparez votre projet d’allaitement avec votre sage-femme, votre médecin Signalez à l’équipe médicale votre désir d’allaitement maternel. Aussi, il est bon que vous, mère, père de votre enfant, fassiez entendre vos décisions, et ce, quelle que soit la voie de naissance et tant que votre enfant est en bonne santé. Posez par écrit vos desiderata, par exemple dans un projet de naissance, ainsi, le personnel médical sera informé de l’importance que l’allaitement a pour vous. Que la première mise au sein soit aussi précoce que possible, dès la salle d’opération par exemple, sinon, dès la salle de réveil. Idéalement, même s’il est admis que la naissance doit se faire par césarienne, attendre le début du travail est un gage que l’enfant est prêt à naître. Matériel à prévoir Parfois, il vaut mieux être avisée et prévoir son matériel pour le démarrage de l’allaitement.

L’Art de l’Allaitement Maternel, à commander à la Leche League. Ca y est votre bébé est là ! Cependant, il peut-être « surpris » de cette naissance, notamment en cas de césarienne programmée. Ainsi, tant que la mère et l’enfant se portent bien, il est judicieux de laisser l’enfant et la mère, en contact et notamment, en contact peau à peau. En salle d’opération Bien que l’enfant soit né par césarienne, il n’est pas systématiquement nécessaire de procéder immédiatement aux soins et « nettoyage » de routine. Même l’aspiration n’est pas nécessaire à chaque enfant.

Si vos bras étaient attachés, un bras doit être détaché, idéalement, les deux. Prévoir une couverture chauffante ou une couverture de survie pour le bébé, car le bloc opératoire est un endroit froid. En salle de réveil Lorsque l’établissement ne permet pas d’allaiter en salle d’opération, ou que la santé de votre enfant nécessite des soins préalables, il est bon d’allaiter l’enfant dès la salle de réveil. Là encore, la présence d’un accompagnant est souvent nécessaire. Il arrive parfois, malheureusement, que la salle de réveil ne soit pas réservée au bloc obstétrical, et que vous ne puissiez pas y être accompagnée. Nous donnons ici des conseils pour que l’allaitement démarre au mieux, mais ce n’est pas parce que vous n’aurez pas donné le sein en salle de réveil que votre allaitement sera systématiquement compromis. En revanche, les premières tétées seront peut-être plus difficiles, vous aurez peut-être besoin de plus d’aide, mais il est souvent possible de démarrer un allaitement même dans des conditions non idéales.

Retour dans la chambre Rôle de l’accompagnant Le plus important sans aucun doute, est d’éviter toute séparation avec l’enfant, même durant les premières heures, bien sûr tant que la mère et l’enfant sont en bonne santé. Certains établissements assurent la fourniture de lits d’appoints et de repas d’accompagnants. Si votre accompagnant doit s’absenter par intermittence, il peut être pratique de garder votre bébé en peau-à-peau continu contre vous. Restez avec votre bébé Il est possible que l’on vous pousse à la séparation d’avec votre enfant, notamment les premières nuits, afin que vous puissiez vous reposer. Vous êtes en droit de rester avec votre enfant, et donc de refuser toute séparation. Quand ce n’est pas possible S’il n’est pas possible d’être dans la même chambre, ce qui peut-être le cas par exemple en cas de transfert de l’enfant en service de néonatalogie, il est important pour un bon démarrage de l’allaitement de stimuler votre lactation. Tournez-vous doucement à l’aide des barreaux, ou en prenant appuis sur le bras de votre accompagnant ou d’une infirmière.

Placez un coussin sous votre ventre pour éviter les sensations trop douloureuses, les étirements, les coups de pieds de bébé dans le ventre. Calez votre dos avec des coussins et glissez-en un entre vos genoux. Placez ou faites placer bébé sur le coté, face à vous, ventre contre ventre, de façon à ce que sa bouche soit face au mamelon. Comme vous donnez sûrement les deux seins, n’hésitez pas à demander de l’aide pour vous retourner.