L’affaire Hissène Habré PDF

Il est président de la République du Tchad de 1982 à 1990, à l’affaire Hissène Habré PDF suite du coup d’État qui renverse Goukouni Oueddei. Il est condamné à la prison à perpétuité en appel en 2017. Le jeune Hissène grandit dans le désert du Djourab, au milieu de bergers nomades.


L affaire Hissène Habré est l un des plus longs feuilletons judiciares du siècle présent. L un des intérêts majeurs de cette affaire réside dans le fait qu elle ait donné lieu à la première tentative de mise en oeuvre de la compétence universelle en Afrique. Qu est-ce que la compétence universelle ? Quels sont ses fondements juridiques ? Pouvait-elle être mise en oeuvre dans l affaire Habré ? Quels ont été les obstacles à cette mise en oeuvre ? Pourquoi les Chambres africaines extraordinaires ?

Intelligent, il étudie, aidé par ses instituteurs et devient sous-préfet. Son mandat prend fin avec la guerre qu’il a lui-même déclenchée le 12 février 1979. Goukouni Oueddei, chassé du pouvoir par les forces d’Hissène Habré, se retire dans le Nord du Tchad. Il est aidé par la Libye qui annexe depuis 1973 la bande d’Aozou. L’occupation libyenne a pris fin en mars 1987. Un cessez-le-feu a été signé en septembre 1987, consacrant la victoire d’Habré.

Les relations diplomatiques entre la Libye et le Tchad ont été rétablies en octobre 1988. Hissène Habré, se considérant soutenu désormais par les États-Unis, se détourne donc de la France, pensant ne plus avoir besoin de son appui. Hissène Habré est soupçonné d’être responsable de la mort de presque 40 000 personnes. En janvier 1992, après le renversement du régime Habré, plusieurs fosses communes ont été découvertes à 25 km de la capitale. En juillet 2006, le Sénégal est mandaté par l’Union africaine pour juger Hissène Habré pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture. Le Sénégal a alors engagé une série de réformes législatives et adopté un amendement constitutionnel afin de juger l’ancien dictateur tchadien. Le 15 août 2008, il est condamné à mort par contumace pour crimes contre l’humanité par un tribunal de N’Djamena.