L’Avare PDF

Carl Lang, Président du Parti de la France, dénonce l’infiltration du mouvement des Gilets jaunes par l’extrême-gauche ultra-violente. En infiltrant chaque semaine un peu plus les manifestations des gilets jaunes et en multipliant les actes de violence, les groupuscules gauchistes détournent, dénaturent et discréditent la légitime colère des Français. Ils agissent en toute impunité car ils servent le pouvoir. 10 février 2019 Jean-L’Avare PDF Le Pen, de son côté, pointe du doigt la désinformation médiatique à ce sujet.


Dans cette comédie en prose qui a déconcerté lesspectateurs de l’époque mais qui, depuis plus de trois siècles, n’a cessé d’être mise en scène, étudiée, applaudie, controversée, Molière a créé avec Harpagon, un caractère : l’avare. Ne dit-on pas pour désigner un avare que c’est un harpagon ? La variété des procédés comiques – des effets farcesques aux formes plus raffinées du comique de mots, de situation et de caractère – ne masque pas la tonalité sombre voire dramatique de cette comédie. L’avidité augain, la manie de la thésaurisation et en contrepoint le conflit des générations et la rivalité amoureuse altèrent les sentiments familiaux les plus naturels. Dans sa mise à nu de la nature humaine, Molière rejoint les grands moralistes et maintient son proposd’enseigner en riant. Cette édition enrichie d’une introduction et d’une chronologie replace L’Avare dans l’œuvre de Molière et l’auteur dans son siècle. Les notes éclairent le lecteur sur le langage du XVIIe siècle, sur les choix scéniques et certaines répliques de Molière,dramaturge et acteur. Les scènes les plus significatives sont enregistrées et interprétées par des acteurs français qui mettent le lecteur aux meilleures places du parterre.

C’est une arnaque médiatique, une provocation des tenants de la pensée unique pour cacher la responsabilité de l’extrême gauche. L’intervention de Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, aux Rencontres du Carrefour de l’Horloge à Paris le samedi 1er décembre 2018. Macron : que le spectacle continue, mais sans nous ! Ces interminables séances du one-man-show présidentiel sont-elles encore légales ? Certes, Emmanuel Macron a du talent.

Il a du talent, et il le sait. Très à l’aise, debout au milieu de son auditoire, il poursuit, avec assurance, sa campagne électorale en vue des européennes sans que le CSA, pourtant alerté par l’opposition, ni la presse ne s’en offusquent. Macron faire son show plus on pense à ces télé-évangélistes américains qui par leur talent oratoire et leur sens du spectacle arrivent à embobiner un public en souffrance. Il faut dire que BFMacron y met du sien ! En fait ce n’est pas un grand débat, c’est juste Macron sur une scène qui répond à des questions préparées en classe.

Pas à un moment les jeunes peuvent répondre. Il reste au Président plusieurs régions à visiter. Donc, il va nous falloir fermer notre téléviseur encore pendant des heures et des heures pour ne pas subir ce cinéma dont chaque geste venant souligner telle phrase a été pensé. Dalida nous avait charmés avec son « Paroles, paroles » qu’avait d’ailleurs singé Marine Le Pen lors de la dernière campagne présidentielle : « Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots. Des centaines de promesses dans le style « Je vous ai entendus », aussi nombreuses que variées. Ces interminables débats qui ne sont, en réalité, qu’un discours-fleuve risquent de se transformer, le 15 mars, en grenade dégoupillée.

Créé par De Gaule, le 25 décembre 1945 avec Soustelle et Pleven, le Franc CFA est un outil de réaffirmation de l’autorité de la métropole sur des zones qui ont échappé à son contrôle lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ce qui pouvait se comprendre au lendemain de la Guerre prend une autre tournure au moment de la décolonisation. L’infantilisme financier et l’irresponsabilité, dans lesquels ils sont encore tenus ont engendré des peuples d’assistés chroniques. Leurs chefs d’États sont devenus des mendiants et des voleurs, pratiquant d’un côté une politique de révérence envers la puissance étrangère qui les protège, et qui détient leur porte-monnaie, et spoliant de l’autre leurs populations. Un avantage non négligeable en période de crise. Enfin, le franc CFA constitue, avant tout, un levier politique qui permet une ingérence directe dans les affaires d’un pays.