L’Elan bleu PDF

L’Elan bleu PDF article est une ébauche concernant la gastronomie. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


Ancien Régime, le surnom donné aux chevaliers de l’ordre du Saint-Esprit. Il désigne aujourd’hui un grand chef cuisinier. L’ordre du Saint-Esprit était la plus illustre des décorations de la monarchie française. Aboli à la Révolution française, le cordon bleu constitua pendant deux siècles la distinction suprême dans l’aristocratie française, à l’image des plus hauts grades de l’actuelle Légion d’honneur. La locution pouvait donc s’appliquer par métaphore à tout ce qui est d’une rare élévation. Gilles de Courtenvaux ou Gilbert de La Trémoille, tous porteurs du ruban bleu de l’ordre du Saint-Esprit, de se réunir régulièrement autour d’un succulent déjeuner. La renommée de ces repas fut telle qu’on employa l’expression  Faire des festins de cordons bleus .

L’académie d’art culinaire Le Cordon Bleu, Ottawa, Canada. En 1895, la journaliste Marthe Distel publie le premier journal de cuisine La Cuisinière Cordon Bleu. Après la Seconde Guerre mondiale, Madame Brassart donne à l’école l’élan que poursuivent encore aujourd’hui ses successeurs. Depuis, des nationalités du monde entier ont défilé à Paris. Des écoles Le Cordon Bleu ont été créées à travers le monde afin de répandre la culture et l’art de vivre à la française. Avec vingt-sept écoles à travers le monde, Le Cordon Bleu est reconnu comme une des meilleures formations culinaires.