L’infiltration mafieuse dans l’économie légale PDF

Actualités sur les sectes en octobre 2005. Les mouvements sectaires se diversifient notamment vers le coaching et la formation. France 2, devrait évoquer des ramifications supposées avec la mafia l’infiltration mafieuse dans l’économie légale PDF certains milieux politiques.


La spécificité de la mafia réside dans sa capacité à infiltrer l’économie légale, tout en continuant à exploiter les activités illégales. A travers des exemples, fournis notamment par les procès antimafia italiens, l’auteur démonte les mécanismes qui structurent l’économie légale-mafieuse, qui est révélée dans toute sa dangerosité : durable, elle sape les fondements d’une économie saine et entrave le développement économique des territoires concernés. L’ouvrage revient sur les dispositifs juridiques existant dans les pays de l’Ocde, en évalue la pertinence et les limites.

Les suicides collectifs et les meurtres organisés par la secte en Suisse, en France et au Canada laissent des questions sans réponses. Le documentaire, actuellement en cours de montage et programmé l’hiver prochain sur France 2, devrait les explorer minutieusement. Questions par téléphone au réalisateur, à Paris. Vous avez enquêté à Cheiry et Salvan cet été.

C’est l’une des histoires criminelles les plus étranges et les plus horribles qu’on ait jamais connues! 74 morts et pas de coupables Certaines zones d’ombre n’ont pas été explorées. Je vous cite l’enquête financière, sur laquelle la police et la justice suisses ont révélé une timidité de violette. En France, une instruction interminable a débouché sur une catastrophe judiciaire annoncée: le seul mis en cause a été Michel Tabachnik, finalement relaxé au bénéfice du doute.

Oui, nous allons dévoiler quelques trucs nouveaux, mais en général beaucoup d’éléments restent troublants. Dans le Vercors, par exemple, la combustion des corps alignés semble bien indiquer l’intervention d’un lance-flammes. Or, la thèse d’un geste extérieur a été écartée très vite par les enquêteurs. Y a-t-il eu des complicités et des interventions extérieures qu’on ne soupçonnait pas?

Pas directement pour les massacres en Suisse. Mais les dérives financières liées à l’OTS donnent des pistes intéressantes, en Suisse ou en France. On retrouve l’ombre d’hommes politiques influents, des anciens ministres, et des mouvements mafieux dans l’immobilier et le trafic d’armes. Dans le midi de la France, un certain nombre de gens n’ont pas envie qu’on remue ces choses et voudraient qu’on laisse les cadavres en paix. Et eux aussi par la même occasion! Ces thèses concernent-elles davantage la France que la Suisse? Mais des pistes n’ont pas été investiguées avec toute la rigueur nécessaire.

On retrouve la même chose au Canada, où les faits judiciaires étaient plus simples. En résumé: on sait bien qui a tué, mais on s’est gardé de chercher pourquoi. On ne sait pas qui tirait réellement les ficelles. Di Mambro était un petit escroc, manipulé par ceux qu’il appelait «les grands maîtres de Zurich» et les «grands maîtres de l’ombre». Faut-il s’attendre à des révélations dans votre documentaire?

Inutile de vous dire que le film sera décortiqué par les services juridiques de France 2 pour que rien ne puisse être assimilé à une diffamation ou une mise en cause. Mais je crois que nous aurons un éclairage nouveau et argumenté. L’affaire laisse des souvenirs terribles, notamment à Cheiry. Comment les témoins vous ont-ils accueilli. La plupart sans problème, on ne cherchait pas le scandale. L’ancien syndic de Cheiry a témoigné volontiers.