L Intelligence Emotionnelle au Travail Gerer Ses Emotions et PDF

Please forward this error screen to cpanel. Please forward this error screen to vps1. Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. 1990 par les psychologues Peter Salovey L Intelligence Emotionnelle au Travail Gerer Ses Emotions et PDF John Mayer, qui réfère à la capacité de reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec les émotions des autres personnes.


Elle est proche du concept d’intelligence sociale. Des tests ont été développés pour étudier et valider ce concept, qui complémente utilement la notion d’intelligence humaine qui est définie surtout par des habiletés cognitives et une approche psychométrique. Les études se sont multipliées pour évaluer, valider et explorer ce concept. 1990 par les psychologues Salovey et Mayer. Ces auteurs ont par la suite révisé leur définition de l’intelligence émotionnelle. Goleman mentionnait également des programmes éducatifs destinés à aider les enfants à développer leurs compétences émotionnelles et sociales. Cette combinaison de science et de croyance optimiste dans le potentiel humain a attiré une très grande couverture médiatique, notamment la couverture du magazine américain Time sous le titre de  What’s your EQ?

Dans un article du même numéro du Time, la journaliste Nancy Gibbs soulignait la redéfinition de l’intelligence impliquée par la prise en compte de l’intelligence émotionnelle :  ce n’est pas votre QI. Ce n’est même pas un nombre. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Les motivations de base surviennent en réponse à des états internes et incluent donc des  moteurs  tels que la faim, la soif, le besoin de contacts sociaux et le désir sexuel. Le rôle des motivations est de diriger l’organisme dans la réalisation d’actes simples pour satisfaire les besoins de survie et de reproduction. Les cognitions permettent à l’organisme d’apprendre de son environnement et de résoudre des problèmes dans des situations nouvelles.

Ces apprentissages se font souvent dans le but de satisfaire les motivations ou afin de créer ou de maintenir des émotions positives. Dans cette optique, il était donc utile de clarifier le sens que donnent ces auteurs aux termes ici utilisés car cela permet de constater qu’un grand nombre d’autres modèles d’IE débordent en fait du cadre originel. L’expression intelligence émotionnelle, implique donc quelque chose qui appartient à l’intersection des émotions et des cognitions. Selon cette perspective, afin d’évaluer une théorie touchant peu ou prou à l’intelligence émotionnelle, il faut mesurer le degré auquel la théorie en question se rapporte à cette intersection.