La biologie clinique et la pharmacothérapie PDF

Cet la biologie clinique et la pharmacothérapie PDF est une ébauche concernant la médecine. Tous les médicaments ont des effets et ceux-ci sont jugés indésirables quand ils induisent l’apparition de troubles, gêne ou symptômes supplémentaires à ceux pré-existants. Mais cette notion d’effet indésirable reste une question de point de vue.


Cet ouvrage constitue un véritable guide pratique d’interprétation et d’application des examens de laboratoire. Il est le premier, à notre connaissance, à réunir deux aspects distincts : l’interprétation des examens, et l’application des résultats à la prescription d’un médicament et au suivi de ses effets thérapeutiques et secondaires. Il présente deux aspects importants des soins basés sur la preuve, dans le droit fil de la médecine factuelle (Evidence Based Medicine). Une telle synthèse n’est envisageable qu’en associant la biologie clinique, spécialité typiquement européenne – pour ne pas dire française -, et la pharmacie clinique, d’origine nord-américaine, en voie de développement accéléré dans les pays francophones Grâce à La biologie clinique et la pharmacothérapie, il est maintenant loisible de mieux comprendre et analyser les résultats des examens de laboratoire pour les intégrer au dossier-patient, d’appliquer ces résultats à une véritable démarche pharmacothérapeutique et d’objectiver l’efficacité de cette démarche thérapeutique, tout en détectant les effets indésirables, grâce à ces mêmes examens

Par exemple, si vous prenez un produit qui fait baisser la pression artérielle, et que votre problème de départ est que vous avez trop de pression artérielle, la baisse de pression obtenue est bénéfique. En revanche, si vous prenez ce médicament pour une autre raison, la baisse de la pression artérielle sera probablement néfaste, et l’effet, donc, indésirable. Le degré de gravité et leur fréquence sont extrêmement variables. Certains sont bénins et modérés, permettent de poursuivre le traitement sans risque, d’autres sont plus gênants ou plus dangereux, imposant dans les deux cas l’arrêt du médicament. La constatation d’effets indésirables peut conduire à retirer un médicament du marché, si le risque est fréquent ou grave comparé à l’effet bénéfique attendu ou à la disponibilité d’autres traitements équivalents mieux supportés.

Ceci peut mener à une modification du RCP. Une allergie est un phénomène bien particulier, et n’est qu’un cas particulier d’effet indésirable. Il est très difficile d’être certain qu’un symptôme est lié à un médicament. Si le supposé effet indésirable est connu dans les études scientifiques, il y a de fortes chances que ce ne soit pas un simple hasard. Dans les études, afin de savoir si un symptôme constaté est lié au produit, ou s’il est le fruit du hasard, on utilise des groupes de sujets semblables, une partie servant de témoins et ne prenant pas le traitement, l’autre partie prenant le médicament. Si le symptôme apparaît avec la même fréquence dans les deux groupes, on peut estimer qu’il n’est pas lié au médicament.