La Désirade : Les Bonheurs courts – tome 4 PDF

1957, la Désirade : Les Bonheurs courts – tome 4 PDF publie plus de cent romans policiers, souvent à saveur humoristique, dans la collection Le Masque, dont certains sont adaptés au cinéma et à la télévision. Il est le fils de Louis Charles Marcel Exbrayat-Durivaux, journaliste puis publiciste, et Jeanne Marie Fernande Mesny. Deux de ses romans se passent à Saint-Étienne : Jules Matrat et Il faut chanter Isabelle. Alain lui enseigne le mépris des honneurs et l’homme de théâtre Charles Dullin lui apprend à ne pas se soucier du succès.


Quatrième opus de la série « Les bonheurs courts », Charles Exbrayat fait revivre ces quarante années qui bouleversèrent le monde à travers le destin d’un jeune provincial, bâtard et roturier. Exploits martiaux, aventures amoureuses, luttes pour le bonheur ou pour la simple survie.
Charles Exbrayat nous donne avec ce livre sensible et émouvant l’une de ses plus belles réussites romanesques.

Ceux de la forêt, qui traite de l’exode rural en racontant comment, suite à l’implantation d’une usine dans une vallée du Massif Central, la population des hameaux de bûcherons est déchirée entre la fidélité à l’existence qui fut celle de leurs pères et celle d’avoir une vie meilleure en abandonnant leur travail et leur cadre de vie traditionnel. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Charles Exbrayat est également scénariste et dialoguiste pour une quinzaine de films, adaptant pour le cinéma des œuvres de Georges Simenon, Henry Bordeaux et Henry Bataille, avant de signer des scénarios originaux. Après la guerre,  c’est un peu par hasard qu’il va débuter en littérature policière. Scotland Yard menée à Londres par Fatty Morgan. Directeur de la collection  Le Masque. Service secrets  dans les années 1960, pour le compte de la Librairie des Champs-Élysées, il rédige avec l’écrivain Jacques Dubessy, sous le nom de plume commun de Michaël Loggan, une série ayant pour héros l’agent secret américain Layton de la CIA. Interrogé par Max Frantel, journaliste à Comœdia, en 1941, Charles Exbrayat se définit de manière facétieuse : Êtes-vous romancier, Charles Exbrayat ?

Si la poésie peut se passer des vers, oui ! Le centenaire de Charles Exbrayat est célébré le 5 mai 2006, à la mairie de Saint-Étienne. Le prix Charles-Exbrayat est attribué lors de la Fête du Livre de Saint-Étienne. La majeure partie des œuvres de Charles Exbrayat a été initialement publiée par la Librairie des Champs-Élysées à Paris, soit dans la collection Le Masque, soit, plus rarement, dans les collections Espionnage ou Service Secret. Presque la totalité a été rééditée dans la collection Club des Masques. Vous auriez pas vu la Jeanne, des fois ?

Le Livre de poche  no 5261, 1979, 317 p. Roman  no 2476, Paris, 1988, 185 p. Le Livre de poche  no 4839, 1976, 410 p. Rachel et ses amours : chronique villageoise, Paris, Albin Michel, 1987, 318 p. Terre de poche  no 91, 2008, 428 p.