La Psychologie du contrôle : Les croyances internes et externes PDF

Cela en fait un élément important dans la psychologie de la santé et du soin auprès des malades, dans la psychologie de l’éducation ainsi que dans la psychologie du travail. Même si le lieu de maîtrise, abrégé L. Rotter, ce n’est qu’une partie de sa théorie principale qui concerne l’la Psychologie du contrôle : Les croyances internes et externes PDF social.


Rotter observe le lien entre le renforcement, effet psychologique qui augmente la probabilité de répétition d’un comportement, et ce qu’en pense l’individu qui l’expérimente. Un individu  externe  aura tendance à attribuer une causalité externe aux événements qu’il subira. Nous parlerons alors d’un sujet ayant un  lieu de maîtrise externe . Les individus externes sont plus confiants lorsqu’ils sont confrontés à des problèmes graves comme la maladie.

Un individu interne aura tendance à attribuer une causalité interne aux événements qu’il subira. Dans ce cas de figure-là, le sujet croit qu’il existe un lien de causalité entre son activité et sa performance. Par exemple, un sujet interne ayant eu une bonne note à un examen attribuera très facilement une cause interne à sa réussite. Ainsi, il justifiera sa réussite par ses multiples efforts. Nous parlerons alors d’un sujet ayant un  lieu de maîtrise interne .

De plus, ils éprouvent plus de satisfaction personnelle que les individus externes. En effet, les sujets internes ont une image d’eux-mêmes plus positive. Les études de psychologie différentielle montrent que le lieu de maîtrise varie fortement d’un sujet à l’autre, mais est relativement stable chez une même personne au cours du temps. En outre, il a été demandé aux enseignants une conduite évaluative proche de leurs pratiques habituelles.