La société chinoise PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Drapeau adopté par les la société chinoise PDF lors du soulèvement de Wuchang.


Le gouvernement impérial tente de reprendre la main en instituant une série de réformes, notamment la suppression de l’examen impérial, qui bouleverse en profondeur l’organisation des élites chinoises. Ces mouvements insurrectionnels ne visent pas uniquement à réformer le pays mais à changer l’ordre social et à fonder une république, garantissant notamment les droits de la majorité han jusque-là dominée par la minorité mandchoue. Ces mouvements ont lieu dans le Sud du pays où existent beaucoup de sociétés secrètes, qui aident les révolutionnaires, ainsi qu’à Hong Kong, un lieu de passage qui permet des contacts avec l’extérieur. Article détaillé : Mouvement de protection des voies ferrées. Mandchous, est perçu comme une provocation. Dans une caserne de Wuchang — un district de Wuhan —, le 10 octobre, des militaires de l’armée du Hubei s’insurgent et déclenchent un soulèvement armé. Le gouvernement impérial tarde à réagir et, dès le lendemain, la ville est contrôlée par les insurgés.

Plusieurs provinces chinoises proclament leur indépendance dans les semaines qui suivent : le 22 octobre, une troupe de révolutionnaires comptant des soldats de l’armée du Hubei marche sur Changsha et prend la ville, tuant le gouverneur du régime Qing. La cour impériale réagit en nommant le 14 octobre le général Yuan Shikai à la tête du gouvernement. L’armée de Beiyang est envoyée pour affronter les insurgés. Elle prend Hankou, un district de Wuhan. Le 3 novembre, l’insurrection éclate à Shanghai, le gouvernement militaire étant proclamé dans la ville cinq jours plus tard. Le 4, la révolte gagne le Guizhou.