La Thérapie Familiale en Europe PDF

Cette approche thérapeutique la Thérapie Familiale en Europe PDF centrée sur l’interaction constante de l’être humain avec son environnement. Elle s’intéresse à la manière dont cette interaction prend forme et tente de mettre du mouvement lorsque cette forme est figée et répétitive. En effet, le terme allemand  Gestalt  se traduit par  forme , au sens de  prendre forme ,  s’organiser ,  se construire .


Regards croisés sur la richesse d’une pratique

Née aux États-Unis, la thérapie familiale systémique n’a cessé d’évoluer. De nombreux courants participent à son développement, particulièrement en Europe.

Dans cet ouvrage, cinq psychothérapeutes et formateurs font le point sur leurs conceptions théoriques et sur leur pratique.

Thérapie familiale en Europe offre ainsi l’exemple d’un système dynamique de cinq voix en interaction.

L’ouvrage aborde des thèmes essentiels de la thérapie familiale comme le mythe familial, les adolescents en souffrance et leur famille, le couple conjugal et le couple parental, la gestion de l’absence, ainsi que la formation des psychothérapeutes. Au-delà de ces aspects systémiques, l’ensemble des textes représente une réflexion sur l’essence même de la psychothérapie.

Cet ouvrage s’adresse en particulier aux thérapeutes familiaux, mais il intéressera également les psychothérapeutes relevant d’autres orientations s’ils sont soucieux de prendre en compte la dimension familiale de leurs patients et s’ils s’interrogent sur le sens de leur pratique.

Edith Goldbeter-Merinfeld est Docteur en psychologie et psychothérapeute familiale systémique. Maître de conférence à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et chargée d’enseignement à l’Université de Paris VIIII et à l’Université du Sud, Toulon-Var. Elle est directrice de formation à l’Institut d’Études de la Famille et des Systèmes Humains de Bruxelles. Membre fondatrice de l’Association Européenne de Thérapie Familiale (EFTA), elle est également Rédactrice en chef des Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux publiés chez De Boeck où elle dirige également la collection Carrefour des psychothérapies.

Juan Luis Linares est Professeur à l’Université Autonome de Barcelone. Thérapeute et pédagogue brillant, il dirige l’Unité de psychothérapie et l’École de thérapie familiale de l’Hôpital universitaire de la Santa Creu i Sant Pau de Barcelone. Ancien président de l’Association espagnole de thérapie familiale et de l’EFTA (European Family Therapy Association), il publie également de nombreux ouvrages de référence en espagnol.

Luigi Onnis est neuropsychiatre et psychothérapeute familial. Il est professeur de psychiatrie à l’Université «La Sapienza» de Rome et coordonne le groupe de recherche sur les Maladies Psychosomatiques dans le Département des Sciences Psychiatriques et de Médecine Psychologique. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le thème de la psychosomatique dont Corps et contexte et La famille et la maladie psychosomatique.

Elida Romano est psychologue, psychothérapeute familiale, responsable d’une équipe de thérapie familiale à l’Hôpital psychiatrique de Ville-Evrard, Paris. Formatrice à l’Association Parisienne de Recherche et de Travail avec les familles. Membre des sociétés françaises (SFTF) et européenne (EFTA) de thérapie familiale. Elle a travaillé avec Carl Sluzoki et Salvador Minuchin, Maria Selvini, Maurizio Andolfi. Elle est également auteure chez Érès.

Marco Vannotti s’est intéressé à la psychiatrie et à la psychothérapie d’inspiration systémique après avoir exercé la médecine interne. Cette expérience l’a porté à s’occuper des répercussions des maladies graves et chroniques sur les malades et leurs familles. Il enseigne actuellement à l’Université de Neuchâtel (Suisse) et, dans la même ville, comme formateur au CERFASY. A Milan il collabore étroitement avec la formation de l’école de Psychothérapie Mara Selvini Palazzoli.

Le corpus de concepts s’organise autour de la notion de contact vue comme un processus. La personne en tant qu’organisme est en contact avec l’environnement et aucun organisme ne subsiste sans échange avec l’environnement. La théorie de la Gestalt-thérapie permet de modéliser ce processus en s’appuyant sur une philosophie phénoménologique et pragmatique. Cette vision des interactions et l’intégration des concepts s’actualisent dans un ensemble de pratiques d’accompagnement des personnes, des groupes et des organisations. L’accent est mis sur l’expérience subjective et la prise en compte de ce qui se passe dans la situation présente.

La Gestalt-thérapie est élaborée par Fritz Perls, psychiatre et psychothérapeute, et son épouse Laura Perls, docteur en psychologie. Freudienne en soulignant la nécessité d’une saine agressivité. Psychanalyste réputé, Fritz entame en effet avec cet ouvrage une rupture avec le courant psychanalyste. La Gestalt-thérapie prend forme à l’arrivée du couple aux États-Unis, dans la rencontre avec l’écrivain Paul Goodman et un cercle de penseurs, dont Paul Weisz et Isadore From.

1951, coécrit par Perls, Hefferline et Goodman. Le premier institut de Gestalt-thérapie est fondé en 1952 à New York avec Laura Perls et Paul Goodman. Depuis, la Gestalt-thérapie s’est développée aux États-Unis au sein du courant de psychologie humaniste-existentielle. Elle arrive en Europe dans les années soixante-dix avec le mouvement du potentiel humain qui valorise les théories psycho-corporelles et émotionnelles.

La psychanalyse, que Fritz Perls a pratiquée avant de s’en éloigner. La Gestalt-psychologie ou Psychologie de la forme, qui naît en Allemagne au début du 20e siècle et rassemble des chercheurs à la charnière entre la philosophie et la psychologie. Nous pouvons ajouter à ces thématiques : les valeurs, la liberté, la responsabilité de l’humain, la narration de l’expérience sensorielle directe, la recherche du positif et de la beauté esthétique dans la vie et l’art. Le pragmatisme américain, philosophie qui se centre davantage sur les effets des phénomènes que sur leurs causes et s’intéresse à la dimension sociale et éducative. La phénoménologie, mouvement philosophique né dans l’Allemagne du 19e siècle à la suite d’Hegel considéré par certains comme le père fondateur.

L’existentialisme, qui ouvre un questionnement sur le statut ontologique de l’homme et sur le sens de l’existence : face aux données incontournables telles la finitude, la solitude et l’incomplétude, quelle marge de responsabilité et de liberté revient à l’individu ? Les sagesses orientales ont influencé Perls et ses collaborateurs. Ceux-ci ont emprunté au Zen et au Taoïsme une posture de lâcher prise et de présence dans l’ici et maintenant. L’homme est inséparable de son environnement.

Il appartient au monde qui l’inclut. Il influence autant qu’il est influencé. Organisme et environnement sont indissociables, tel est le message essentiel de la Gestalt-thérapie. La frontière-contact, simultanément, relie et différencie :  L’étude du fonctionnement humain ne peut se faire qu’en tenant compte du milieu dont il fait partie. L’organisme survit grâce à l’assimilation de la nouveauté .