La Vie d’Autrefois en Loire-Atlantique PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Cet article la Vie d’Autrefois en Loire-Atlantique PDF une ébauche concernant une commune de la Loire-Atlantique.


Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune. Maison brièronne sur l’île de Fédrun. La commune de Saint-Joachim est créée en 1790 et porte à l’origine le nom Les Îles.

Ces îles sont ceinturées de canaux circulaires appelés  Curée . Saint-Joachim était assujettie au duché de Bretagne et partageait les droits collectifs du marais avec les habitants des 14 paroisses de la  brière . Son nom en Breton est Sant Yoasin. Le 8 août 1461, François II duc de Bretagne, par une lettre patente, reconnait les droits des brièrons. La duchesse Anne ratifie la lettre patente de son père François II. En 1790, Saint-Joachim devient une commune. Un nouveau nom lui est ensuite momentanément attribué :  Les Isles .

Ces textes établissent de façon irréfutable la possession indivise de la Grande Brière Mottière et des marais. Les Brièrons ont le droit d’usage sur le roseau, droit de pâture pour le bétail et droit de tourbage. L’article histoire des maires de France retrace l’évolution des modalités d’élection ou de nomination des maires de la commune. Les données manquantes sont à compléter.

Les données concernant 1793 sont perdues. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. Les données suivantes concernent l’année 2013. La population de la commune est relativement âgée. Les chapelles Notre-Dame-de-Bon-Secours et Saint François.

La  Maison de la Mariée  est située sur l’île de Fédrun. La commune compte 5 monuments historiques. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016. Calendrier départemental des recensements, sur insee.