Le dernier amour de Diana PDF

Cet article est une ébauche concernant un personnage de le dernier amour de Diana PDF. White est le personnage principal du roman fantastique Carrie écrit par Stephen King en 1974. C’est une adolescente de seize ans souffre-douleur des enfants et adolescents de la ville, dotée de pouvoirs paranormaux.


Non, Dodi al-Fayed ne fut pas, contrairement à ce que tout le monde croit, le dernier amour de Diana ! Le fils du richissime propriétaire de Harrods n’était qu’une façade, un leurre destiné à rendre jaloux le Dr Hasnat Khan, un chirurgien pakistanais rencontré en septembre 1995 au London Royal Brompton Heart and Lung Hospital, l’homme que Diana aimait et avec qui elle voulait se marier.
Pendant les deux dernières années de la vie de Diana, elle et Hasnat ont tenté de garder leur amour secret. Pour la première fois, dans ce livre, la famille du Dr Khan parle de sa rencontre avec Diana – en mai 1997, Diana s’était même envolée au Pakistan afin de persuader la mère d’Hasnat qu’elle serait une belle-fille idéale -, de leur affection pour elle mais aussi des difficultés auxquelles dut faire face leur fils, homme discret projeté sur le devant de la scène.
Outre les proches d’Hasnat Khan, l’auteur a rencontré de nombreux témoins, dont les intimes de Diana. On apprend, entre autres, que Diana avait décidé de se convertir à l’islam pour qu’Hasnat accepte de l’épouser, et que la princesse de Galles avait orchestré la publication des photos d’elle et de Dodi, révélant au monde entier leur « liaison », pour rendre jaloux son amant, qui se dérobait…
Première édition : août 2007

Carrie est le fruit du viol conjugal de sa mère Margaret White par son père, Ralph White. Peu après le viol, Ralph mourut des suites d’un accident de chantier et Margaret se retrouva seule. Elle ignora qu’elle était enceinte, faisant de sa grossesse un blocage mental absolu. Elle pensa être atteinte d’un cancer. Mais lorsqu’elle accoucha, elle comprit ce qu’il lui arrivait et voulut sacrifier sa fille à Dieu. Alors nourrisson, Carrie fit découverte de son pouvoir en faisant léviter son biberon.

Carrie vécut ses premières années sous la menace et les croyances de sa mère fanatique, qui lui répétait jours en jours en quoi consistait le péché selon les croyances fondamentalistes. Lorsque Margaret vit sa fille parler avec Estelle, qu’elle considérait comme une pécheresse, ramena Carrie à l’intérieur de la maison pour tenter de la tuer en l’étranglant puis avec le couteau de boucher. Carrie se défendit et utilisa alors son pouvoir pour détruire leur maison. Tout comme sa fille, Margaret s’évanouit, et l’événement fut totalement oublié. Dès les premiers jours d’école, Carrie priait devant son déjeuner, et dès qu’on la vit, ce fut le début des brimades, moqueries et railleries en tout genre. Mauvaise en sport, impopulaire, disgracieuse et solitaire, Carrie devint le souffre-douleur, le bouc-émissaire de ses camarades de classe.

De plus, sa mère, l’oblige à prier dans un placard au moindre débordement. Alors au lycée Ewen, Carrie est toujours malmenée par ses camarades de classe, en particulier par Chris Hargensen, Tina Blake ou encore Helen Shyres. Sue Snell en revanche éprouve de la pitié et de la compassion pour la jeune fille. Un jour, après une séance de sport, Carrie a ses premières règles sous la douche à l’âge de seize ans. Cet événement traumatisant, lié à l’arrivée de la puberté, fait resurgir le pouvoir de Carrie qui le réutilise inconsciemment en faisant éclater une ampoule.