Le Grand Café des brèves de comptoir PDF

Brèves de comptoir est une série de livres publiés de 1987 à 2015 par Jean-Marie Gourio. Les Brèves de comptoir sont des recueils de citations authentiques, recueillies dans la vie de tous les jours, surtout dans les bars et les bistrots. L’auteur, Jean-Marie Gourio, a publié un recueil de ces Brèves de comptoir, sensiblement tous les le Grand Café des brèves de comptoir PDF, depuis vingt ans. Dans une interview, l’auteur a déclaré avoir entamé cette collecte, car il s’est  toujours demandé de quoi pouvaient parler, le soir, les esclaves qui construisaient les pyramides !


Ce livre est un bistrot ! Il suffit d’ouvrir la porte et d’entrer. S’installer au comptoir. Écouter ce que les gens accoudés disent sur tout et sur rien en buvant un verre. On repart quand on veut. On y retourne à l’envi. Le Grand Café des brèves de comptoir ne ferme jamais ! Ce livre est une machine infernale, une machine à écouter. Il contient près de 9 000 brèves inédites entendues par l’auteur dans quelques centaines de cafés en France pendant mille et un jours de bar ! Notées et remises dans la bouche des clients accoudés au zinc du livre.

Un comptoir.
Des clients.
9 000 brèves.
Pas de doute, ce livre est un bistrot !
Santé !

Parce qu’ils disaient bien quelque chose. Les Brèves de comptoir ont reçu deux fois le grand prix de l’Humour noir — 1999 et 2000 — et le prix de l’Académie française du jeune théâtre en 2000. Les Brèves de comptoir ont d’abord été adaptées pour la télévision, sous forme de pastille dans la série Palace, réalisée par Jean-Michel Ribes, où elles étaient racontées par Jean Carmet. Au lendemain de l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015, Jean-Marie Gourio décide de cesser définitivement sa collecte des brèves de comptoir dans les bars. Au pôle Nord, au pôle Sud, à l’équateur, l’homme s’acclimate partout, il n’y a qu’en banlieue qu’il ne s’acclimate pas. La première chose à faire pour jouer du piano, c’est soulever le couvercle. Les auteurs modernes font des livres tellement petits qu’on ne peut plus mettre des fleurs à sécher dedans.

La viande la plus chère, c’est le footballeur. Brèves de comptoir 1987, Éditions Zéro, 1987. Brèves de comptoir 1988, Éditions Michel Lafon, 1988. Brèves de comptoir 1989, Éditions Michel Lafon, 1989. Brèves de comptoir 1990, Éditions Michel Lafon, 1990. Brèves de comptoir 1991, Éditions Michel Lafon, 1991. Brèves de comptoir 1992, Éditions Michel Lafon, 1992.

Brèves de comptoir 1993, Éditions Michel Lafon, 1993. Brèves de comptoir 1994, Éditions Michel Lafon, 1994. Brèves de comptoir 1995, Éditions Michel Lafon, 1995. Brèves de comptoir 1996, Éditions Michel Lafon, 1996. Chiens de comptoir, avec des gouaches de Blandine Jeanroy, Éditions Michel Lafon, 1996. Brèves de comptoir 1997, Éditions Michel Lafon, 1997. Brèves de comptoir 1998, Éditions Michel Lafon, 1998.

Brèves de comptoir 1999, Éditions Michel Lafon, 1999. Brèves de comptoir 2000, Éditions Michel Lafon, 2000. L’intégrale des brèves de comptoir 1998-2000, J’ai lu, 2001. Nouvelles brèves de comptoir, Éditions Robert Laffont, 2008. Les 4 saisons des brèves de comptoir : Le printemps, Éditions Robert Laffont, 2009. Les 4 saisons des brèves de comptoir : L’été, Éditions Robert Laffont, 2009. Les 4 saisons des brèves de comptoir : L’automne, Éditions Robert Laffont, 2009.

Le grand café des brèves de comptoir, Éditions Robert Laffont, 2013. Le petit troquet des brèves de comptoir, Éditions Robert Laffont, 2015, 504 p. 1988 : Palace, réalisé par Jean-Michel Ribes. 1994 : Brèves de comptoir, Théâtre Tristan Bernard. Nominations aux Molières 1995 : meilleur spectacle comique et meilleures adaptation et mise en scène. 1999 : Les Nouvelles Brèves de comptoir, Théâtre Fontaine.

2010 : Les Nouvelles Brèves de comptoir, Théâtre du Rond Point. Nominations aux Molières : meilleure pièce comique et meilleure mise en scène. 2014 : Brèves de comptoir, film français réalisé par Jean-Michel Ribes, sorti en 2014. De nombreux ouvrages reposant sur le même procédé ont ainsi été édités, sans remporter toutefois le même succès. Christian Hugot, Brèves de bureau, Le Manuscrit, 2001. Christophe Gernez, 1 001 brèves, Theles, 2005. Ouvrage collectif, Brèves d’auteurs, Babel, 2006.