Le guide des plantes tropicales PDF

Le sol est une composante essentielle de la production végétale. Sans le sol, il le guide des plantes tropicales PDF impossible de produire des aliments sur grande échelle, ou de nourrir le bétail.


Une bonne partie des systèmes actuels de gestion des sols et des cultures ne répondent pas aux critères de durabilité. Le principal facteur déclenchant est le quadruplement de la population mondiale au cours du dernier siècle, qui a exigé un véritable bouleversement des méthodes de gestion des sols et des cultures afin d’augmenter la production alimentaire. Avant la découverte des engrais minéraux azotés, il fallait des siècles pour que l’azote s’accumule dans le sol6. En revanche, l’augmentation exponentielle de la production alimentaire en Asie au cours de la Révolution verte a été due en grande partie à l’utilisation intensive d’engrais minéraux, parallèlement au matériel génétique amélioré et à l’irrigation. La contribution des engrais à la production alimentaire s’est également accompagnée de coûts considérables pour l’environnement. Aujourd’hui, c’est en Asie et en Europe que l’on observe la consommation la plus élevée d’engrais à l’hectare. La façon dont les engrais minéraux affectent l’environnement est une affaire de gestion.

Par exemple, il faut calculer le rapport entre la quantité d’engrais appliquée et celle qui a été extraite par les cultures, ou il faut optimiser la méthode et le calendrier des applications d’engrais. Le défi consiste, par conséquent, à renoncer aux pratiques agricoles non durables et à choisir des options capables d’offrir une base solide à l’intensification durable des cultures. Dans de nombreux pays, il convient de réviser en profondeur les méthodes de gestion des sols. Le sol contient l’un des assemblages d’organismes vivants les plus diversifiés de la planète, reliés entre eux de façon intime par un réseau trophique complexe. La santé des sols peut être bonne ou laisser à désirer, en fonction de la manière dont ils sont gérés. Des sols sains présentent deux caractéristiques essentielles: une riche diversité biotique et une teneur élevée en matière organique non vivante.

La diversité biotique du sol est plus grande sous les tropiques que dans les climats tempérés24. Les interactions fonctionnelles des biotes du sol avec les éléments organiques et inorganiques, avec l’air et avec l’eau, déterminent la capacité d’un sol à emmagasiner et à diffuser de l’eau et des nutriments pour alimenter les plantes, de manière à en favoriser et à en soutenir la croissance. L’existence de réserves importantes d’éléments nutritifs ne constitue pas, en soi, une garantie de fertilité élevée des sols ou d’une forte production végétale. Il suffit que vienne à manquer l’un des 15 nutriments nécessaires à la croissance des plantes pour que le rendement en souffre.

Afin d’atteindre la productivité élevée nécessaire à la satisfaction des besoins alimentaires actuels et futurs, il faut impérativement garantir la présence de ces nutriments dans les sols et, si nécessaire, les appliquer de façon équilibrée à partir de sources organiques et d’engrais minéraux. Grâce à la longueur de leurs racines, les arbres et certaines légumineuses contribuant à améliorer les sols sont capables d’aller pomper jusque dans les couches inférieures du sol des nutriments qui, sans eux, n’atteindraient jamais les autres cultures. La combinaison des processus écosystémiques et de l’utilisation judicieuse d’engrais minéraux constitue le fondement d’un système durable de gestion de la santé des sols, capable de donner des rendements plus élevés, tout en utilisant une moindre quantité d’intrants externes. Ce sont les partenaires nationaux qui doivent prendre l’initiative, avec l’aide de la FAO et d’autres organismes internationaux.

Un train de mesures favorables devrait encourager les agriculteurs à adopter des systèmes durables d’exploitation agricole, sur la base de sols sains. Des capacités de commandement sont nécessaires pour établir et contrôler les pratiques optimales, avec la participation active des petits agriculteurs et de leurs communautés. Critical load, dynamic modeling and impact assessment in Europe: CCE Status Report 2008. Pays- Bas, Netherlands Environmental Assessment Agency. Scientific evidence of yield and productivity declines in irrigated rice systems of tropical Asia. Soil fertility management and farming systems dynamics in the West Africa Sahel.

Closing the cassava yield gap: An analysis from smallholder farms in East Africa. Cassava: Biology, production and utilization, pp. The nitrogen hypothesis and the English agricultural revolution: A biological analysis. The Journal of Economic History, 68: 182-210.