Le Mythe tragique de l’Angélus de Millet PDF

L’Angélus est un tableau de Jean-François Millet, peint entre 1857 et 1859. La Récolte des pommes de terre et Des glaneuses, Millet s’attache dans ce tableau à représenter avec réalisme et délicatesse un aspect de la vie quotidienne des campagnes le Mythe tragique de l’Angélus de Millet PDF son temps. Ce tableau s’inspire de l’enfance paysanne de Millet:  L’Angélus est un tableau que j’ai fait en pensant comment, en travaillant autrefois dans les champs, ma grand-mère ne manquait pas, en entendant sonner la cloche, de nous faire arrêter notre besogne pour dire l’angélus pour ces pauvres morts .


Dans Le Mythe tragique de l’Angélus de Millet, écrit en 1938, Dalí applique son procédé d’interprétation paranoïaque-critique au tableau de Jean-François Millet, l’analysant en termes d’associations personnelles, irrationnelles et obsessionnelles, produites par les éléments distincts qui le composent. Il renverse ainsi complètement les analyses habituelles de ce maître naturaliste, peintre de la vie paysanne française. Dalí décrit en effet tout un réseau de significations cachées, qui feraient basculer le tableau dans le plus complet érotisme. Pour lui, la fourche plantée dans la terre, avec une avidité résolue pour la fertilité, signifie la pénétration sexuelle. Mais elle évoque aussi le scalpel employé pour la dissection. Des processus paranoïaques irrationnels relient Eros et Thanatos, le sexe et la mort… D’après Dalí, la posture du couple de paysans confirme son interprétation. L’homme essaie de cacher son état d’érection… par la position honteuse et compromettante de son chapeau. La pose de la femme est identifiée à la très libre perforation de la mante religieuse, allusion à l’habitude de l’insecte de dévorer le mâle après la copulation…

Les différents propriétaires du tableaux dénotent une histoire très mouvementée, au cours de laquelle le prix du tableau va battre tous les records de l’époque pour une peinture moderne. La vente Secrétan est annoncée le 1er juillet 1889 chez le marchand Charles Sedelmeyer. L’État ne trouvant pas l’argent, Sutton remporta la mise. Il le revend l’année suivante à Alfred Chauchard pour 750 000 francs-or.

Des variations de ce tableau de Millet apparaissent dans plusieurs de ses propres peintures. L’Angélus a été très largement reproduit sur des supports tels que des calendriers, des canevas, des meubles ou des cahiers d’écolier. Dali y écrit que les paysans figurant sur le tableau n’étaient pas simplement en prière à la suite de l’Angélus, mais qu’ils se recueillaient devant un petit cercueil. Il lui a en outre inspiré ses tableaux L’Angélus architectonique de Millet et Réminiscence archéologique de l’Angélus de Millet. En bande dessinée, L’Angélus donne son titre à un album de Frank Giroud au scénario et de José Homs au dessin.

Le Voleur illustré, du 11 juillet 1889, pp. Heliane Bernard,  Les avatars de l’Angélus de Millet , Ethnologie française, Paris, mars 1994. Jeanne Desto, Le tableau :  L’Angélus de J. Millet  in Karambolage du 3 mai 2009, Arte.