Le pays des fourrures (Illustré) PDF

Le maccarthysme trouve ses origines dans le fort sentiment anticommuniste qui s’était développé aux États-Unis dans le contexte de la guerre froide. Le maccarthysme apparaît dès le début de la guerre froide, qui oppose les Le pays des fourrures (Illustré) PDF-Unis à l’URSS.


L’Auteur:

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes en France et mort le 24 mars 1905 à Amiens en France, est un écrivain français dont une grande partie des œuvres est consacrée à des romans d’aventures et de science-fiction (ou d’anticipation).

En 1863 paraît chez l’éditeur Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) son premier roman Cinq semaines en ballon qui connaît un immense succès, au-delà des frontières françaises. Lié à l’éditeur par un contrat de vingt ans, Jules Verne travaillera en fait pendant quarante ans à ses Voyages extraordinaires qui compteront 62 romans et 18 nouvelles et paraîtront pour une partie d’entre eux dans le Magasin d’éducation et de récréation destiné à la jeunesse. Richement documentés, les romans de Jules Verne se situent aussi bien dans le présent technologique de la deuxième moitié du XIXe siècle (Les Enfants du capitaine Grant (1868), Le Tour du monde en quatre-vingts jours (1873), Michel Strogoff (1876), L’Étoile du sud (1884), etc.) que dans un monde imaginaire (De la Terre à la Lune (1865), Vingt mille lieues sous les mers (1870), Robur le conquérant (1886), etc.)

L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier et, selon l’Index Translationum, avec un total de 4 702 traductions, il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie. Il est ainsi en 2011 l’auteur de langue française le plus traduit dans le monde. L’année 2005 a été déclarée « année Jules Verne », à l’occasion du centenaire de la mort de l’auteur.

Le Roman:

Le Pays des fourrures est un roman de Jules Verne paru en 1873. Il fut publié dans le Magasin d’Éducation et de Récréation du 20 septembre 1872 au 15 décembre 1873, puis en volume le 13 novembre 1873.

En 1859, des officiers de la Compagnie de la Baie d’Hudson sont chargés d’aller fonder un fort au nord du 70e parallèle, au-delà du cercle polaire, dans le grand nord canadien. Le fort est établi sur le Cap Bathurst, qui semble être le lieu parfait. Malheureusement, ce cap n’est pas fait de terre, mais de glace, et lors d’une éruption volcanique, le cap se détache du continent et part à la dérive, emportant tous ses occupants avec lui. Cela se gâte encore plus quand arrive le printemps et que le glaçon commence à fondre…

Dès 1946, le président Harry Truman instaure une commission temporaire, chargée d’enquêter sur la loyauté des fonctionnaires fédéraux. Il s’agit alors d’identifier et d’écarter les fonctionnaires subversifs, partisans d’idéologies ou de régimes dits  totalitaires  comme le fascisme, le communisme ou le nazisme. Le 25 novembre 1947, la MPAA annonce qu’elle n’emploiera plus de communistes. C’est la seconde partie du discours de Wheeling qui va frapper l’opinion américaine. Roy Cohn, qui avait été procureur-adjoint dans le procès des époux Rosenberg.

Les investigations de la commission constituent une source constante de tension avec la Maison Blanche. S’appuyant sur des dénonciations, son activité inquisitoriale destinée à débusquer d’éventuelles infiltrations d’agents communistes dans l’administration s’étend bientôt aux laboratoires de recherche et à Hollywood. Les employés fédéraux doivent faire face à un contrôle de loyauté menaçant la carrière de certains d’entre eux. En revanche, plusieurs personnes sont incarcérées parce qu’elles considèrent que la commission viole la liberté d’expression.

En effet, refuser de comparaître ou mentir à une commission parlementaire est un délit. C’est ainsi qu’il signe seul des assignations de témoins, alors que le vote de tous les membres de la sous-commission est exigé. Les témoins se plaignent régulièrement de recevoir leurs assignations au dernier moment, ce qui les empêche de préparer au mieux leur déposition. Le choix du staff requiert le vote de tous les membres de la commission.

Les sénateurs démocrates siégeant à la sous-commission démissionnent alors, en guise de protestation. Des voix commencent à s’élever contre le maccarthysme au début des années 1950. Ainsi en 1953, on joue la pièce Les Sorcières de Salem d’Arthur Miller, un biais pour stigmatiser la politique en cours. Peress avait été engagé par l’Armée en 1952, promu major puis démis de ses fonctions pour avoir refusé de répondre à un questionnaire sur ses opinions politiques. Ne vous reste-t-il aucun sens de la décence ?

Have you no sense of decency, sir, at long last? Have you left no sense of decency? Le 2 août 1954, le Sénat constitue une commission bipartite — trois républicains et trois démocrates — présidée par le sénateur Arthur V. Entre les seules années 1947 et 1953, 26 000 employés de l’administration fédérale font l’objet d’une enquête approfondie. Il y eut 7 000 démissions et 739 révocations, au motif d’appartenance à des organisations dites subversives, d’immoralité sexuelle, de pratique homosexuelle ou de consommation de drogues. Article détaillé : Liste noire de Hollywood.

Jean-Paul Török, Pour en finir avec le maccarthysme. Lumières sur la Liste noire à Hollywood, L’Harmattan, Paris, 1999, 584 p. Le cinéma américain et la chasse aux sorcières, Ramsay, Paris, 1999, 443 p. Andrew Defty, Britain, America and Anti-Communist Propaganda 1945-53 : The Information Research Department, Routledge, 2004, 320 p. Thomas Wieder, Les Sorcières de Hollywood. Chasse aux rouges et listes noires, Éditions Philippe Rey, Paris, 2006, 252 p.

Florin Aftalion, Alerte rouge sur l’Amérique : Retour sur le maccarthysme, Éditions Jean-Claude Lattès, Paris, 2006, 355 p. Norma Barzman, The Red and the Blacklist, Nation Books, New York, 2003, 468 p. Raymond Rouleau, Les Sorcières de Salem, 1957. Sydney Pollack, Nos plus belles années, 1973. George Clooney, Good Night and Good Luck, 2005. Robert Griffith, The Politics of Fear: Joseph R.

Le discours de Wheeling et la lettre à Truman. Les membres républicains de la Commission refusent d’ailleurs d’en signer le rapport. Byrne Fone, Homophobia: A History, p. Rechercher les pages comportant ce texte.