Le système de management intégré et les pratiques de la qualité PDF

Le système de management intégré et les pratiques de la qualité PDF démarche de prévention doit donc être organisée et suivie, avec une hiérarchisation et une planification dans le temps des actions à conduire, et avec une évaluation régulière de l’efficacité de ces actions. Travailler ensemble pour prévenir les risques Travailler en mode projet permet de donner une meilleure cohérence aux actions des différents acteurs de la prévention, qu’ils soient internes ou externes à l’entreprise.


Le présent travail est le fruit d’une coalition de deux travaux de recherche; le premier est issu d’une étude menée au sein d’une compagnie aérienne afin d’explorer les prérequis de mise en place d’un système de management intégré et d’en retenir les constats et les recommandations indispensables à l’implémentation dudit système tout en rapprochant les résultats aux concepts théoriques. Le deuxième traite le sujet d’un projet d’étude sur l’impact des pratiques de management de la qualité et leur effet sur la performance opérationnelle et financière.

Le mode projet nécessite cependant la mise en œuvre de moyens parfois importants. Mobiliser les ressources internes La direction et l’encadrement doivent être porteurs de la démarche de prévention et des actions qui en découlent : y croire, la défendre, la promouvoir et assurer les moyens de sa pérennité. Tous les salariés de l’entreprise ont un rôle à jouer depuis l’identification des risques jusqu’à l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’actions de prévention. Chacun, à son niveau et en fonction de ses prérogatives, met en œuvre les mesures de prévention et veille à leur respect.

Ceci leur permet de mettre en place des actions coordonnées sur des problématiques de risques communes ou approchantes. Sous forme de grille de questionnement à remplir, ces outils proposés par l’INRS trouvent naturellement leur place dans une démarche projet en prévention des risques. Ce retour d’expérience vise à mettre à disposition en interne une ou des solutions considérées comme reproductibles dans d’autres secteurs ou fonctions. L’analyse a posteriori d’un accident du travail survenu dans l’entreprise peut être également utile. La méthode de l’arbre des causes permet d’identifier et de remonter les causes de l’accident ou de l’incident jusqu’à trouver son origine, afin de mettre en place des mesures permettant d’éviter que l’événement ne se reproduise. Suivre et évaluer les actions de prévention Mesurer l’efficacité des actions mises en œuvre permet de proposer si nécessaire des solutions correctrices. Si la phase d’instruction et de réflexion doit être la plus ouverte possible aux salariés, la phase de décision appartient entièrement à l’employeur.