Lettres et Martyre de Polycarpe de Smyrne PDF

Cet article est une ébauche concernant le christianisme. 155, était un disciple direct de l’apôtre Jean et premier évêque de Smyrne, aujourd’hui Izmir en Turquie. Patmos, puis libéré lettres et Martyre de Polycarpe de Smyrne PDF la mort de Domitien. En 154 il se rend à Rome pour discuter avec l’évêque de Rome, Anicet, de la date de Pâques, déjà sujet de tension entre les chrétiens d’Orient et d’Occident.


Ils se séparent sans accord mais  dans l’amitié . Polycarpe combattit de nombreuses sectes qu’il jugeait hérétiques, en particulier certains gnostiques et notamment Marcion. Lorsqu’éclate la persécution commandée par l’empereur et philosophe Marc Aurèle, Polycarpe est très âgé. Il tient tête au proconsul qui l’interroge.

Il est brûlé vif à une date inconnue située vers 155. Courage, Polycarpe, combats en homme de cœur ! Le proconsul lui demanda :  Es-tu Polycarpe ? Aie pitié de tes cheveux blancs, maudis le Christ, et tu seras libre.

Il est mon Créateur, mon Roi et mon Sauveur. Comme les bourreaux se préparaient à l’attacher sur le bûcher, il leur dit :  C’est inutile, laissez-moi libre, le Ciel m’aidera. Le Saint lève les yeux au Ciel et prie. Tout à coup la flamme l’environne et s’élève par-dessus sa tête, mais sans lui faire aucun mal, pendant qu’un parfum délicieux embaume les spectateurs. Polycarpe a avoué qu’il est chrétien !

La déclaration du héraut mit en fureur toute la foule des païens et des Juifs qui résidaient à Smyrne. Les cris éclatèrent :  C’est lui, le maître de l’Asie, le père des chrétiens, le fossoyeur de nos dieux, c’est lui qui incite les foules à ne plus sacrifier ni adorer ! Au milieu de leurs hurlements, ils demandaient à l’asiarque Philippe de lâcher un lion sur Polycarpe. Eusèbe de Césarée date sa mort de 166-167, sous le règne de Marc Aurèle. De multiples autre datations ont été proposées qui sont comprises entre 166 et 177.

Le bienheureux Polycarpe a rendu témoignage au début du mois de Xanthique, le deuxième jour, le septième jour avant les calendes de mars, un jour de grand sabbat, à la huitième heure. Pour certains critiques, ces indications paraissent correspondre à l’année 155. Statius Quadratus était très probablement proconsul en 155. Polycarpe aurait donc été baptisé en 69, avant la ruine de Jérusalem.

Toutefois, cette date de 155 présente une difficulté, Marc-Aurèle ayant régné de 161 à 180. Polycarpe de Smyrne, Lettres aux Philippiens. Ignace d’Antioche, Lettre aux Éphésiens Lettre à Polycarpe, trad. Les Écrits des Pères apostoliques, Cerf, 2001. Lettre aux Philippiens, in Premiers écrits chrétiens, dir. Zarini, La Pléiade, NRF, Gallimard, p. Lettre aux Philippiens, édition bilingue sur patristique.