Médicaments génériques : la grande arnaque PDF

Le générique a une définition officielle : On entend par générique d’une médicaments génériques : la grande arnaque PDF de référence, celle qui a la même composition qualitative et quantitative en principes actifs, la même forme pharmaceutique, et dont la bioéquivalence avec la spécialité de référence est démontrée par des études appropriées de biodisponibilité. Ces médicaments génériques peuvent être produits après expiration du brevet, ou en l’absence de brevet.


Contrairement à ce qu’affirment les autorités sanitaires et les pouvoirs publics, les médicaments génériques ne sont pas des médicaments comme les autres. Ils ne sont pas les copies conformes des molécules originales. Cliniquement, ils n’ont pas la même efficacité, la même tolérance et la même fiabilité. Leur promotion répond surtout à des impératifs économiques. Le droit de substitution, devenu un devoir de substitution, a bouleversé les relations entre médecins et pharmaciens et entre pharmaciens et malades… Tout est fait pour imposer le « tout-générique ». Mais qu’en pensent les malades ? Ne sont-ils pas les oubliés et les grands perdants de cette politique? Le principe de précaution est-il bafoué? Demain, les génériques deviendront-ils le prochain scandale sanitaire ? Le docteur Sauveur Boukris va à l’encontre des idées reçues et répond sans tabou à ces questions, mettant sans cesse en avant l’intérêt des patients.

La posologie, les indications et contre-indications, les effets secondaires et les garanties d’innocuité sont les mêmes. Un médicament générique n’est pas évalué sur de vrais patients. Cette méthode d’évaluation a le mérite d’être rapide, simple à mettre en œuvre et peu coûteuse. Ces impuretés sont toujours présentes lors de toute synthèse organique.

Ces derniers pourront être amenés à commercialiser leur copie via d’autres sociétés commercialisant des génériques. Dans tous les cas, la mention de la fabrication par une structure différente de celle qui commercialise est indiquée sur la boîte ou la notice du médicament générique. Les  génériques de marque  et les accords de licences peuvent être un des nombreux moyens pour les grandes sociétés pharmaceutiques de défendre leurs intérêts pour leurs produits tombés dans le domaine public en évitant une partie de la perte de marché causée par l’arrivée des génériques. Les outils de production peuvent ainsi continuer de fonctionner pour la fabrication de l’original et du ou des génériques maisons. UE dont les compétences n’ont cessé de s’étendre en ce domaine.