Mémoires de Mme De Motteville Sur Anne d’autriche et Sa Cour: V.2 PDF

Plus précisément, il s’agit d’un recueil de souvenirs qu’une personne rédige à propos d’événements historiques ou anecdotiques, publics ou privés. Des mémoires ont été écrits depuis l’Antiquité, comme l’mémoires de Mme De Motteville Sur Anne d’autriche et Sa Cour: V.2 PDF l’exemple emblématique des Commentaires sur la Guerre des Gaules de Jules César. Le genre des mémoires est proche de l’autobiographie qui associe écriture de soi et récit de vie mais il s’en distingue étant donné qu’il met l’accent sur le contexte historique de la vie de l’auteur et sur ses actes plus que sur l’histoire de sa personnalité et sa vie intérieure. Une édition de La Guerre des Gaules de 1783.


This volume is produced from digital images created through the University of Michigan University Library’s preservation reformatting program. The Library seeks to preserve the intellectual content of items in a manner that facilitates and promotes a variety of uses. The digital reformatting process results in an electronic version of the text that can both be accessed online and used to create new print copies. This book and thousands of others can be found in the digital collections of the University of Michigan Library. The University Library also understands and values the utility of print, and makes reprints available through its Scholarly Publishing Office.

Dans les mémoires, l’auteur raconte sa propre vie mais en axant son récit sur des faits historiques auxquels il a assisté en qualité de témoin ou pris part en tant qu’acteur. La production des mémoires se développe en dehors de l’historiographie officielle et contre elle. Le mémorialiste est par nature plus proche que l’historien des événements qu’il décrit. Il verbalise les mille détails d’un fait, les choses vues ou entendues – circonstances évanouies et donc hors de portée de l’historien. Les mémoires ne doivent pas être confondus avec les chroniques. Le chroniqueur est comme le mémorialiste contemporain des événements qu’il relate, mais n’intervient pas dans les affaires publiques.

Les premiers mémorialistes de l’Antiquité étaient issus du monde politique ou militaire, milieux lettrés de l’époque. Au Moyen Âge, les mémorialistes appartiennent à la haute noblesse. Au fur et à mesure de la démocratisation de la culture, la base des mémorialistes s’est considérablement élargie et le genre s’est banalisé. Aujourd’hui on confond mémoires et souvenirs. Les premiers mémoires datent de la Grèce antique. Les plus illustres citoyens consignaient les souvenirs de leur vie publique ou militaire. Sylla, Lucullus, César ont rédigé des Commentaires.

Littéralement aide-mémoires, ils sont rédigés dès la fin de la campagne en 52 av. C’est une œuvre de propagande, bien que le dictateur n’ait pas trahi la vérité. Le style clair et concis a été loué par les grands orateurs romains Cicéron et Quintilien. Ce recueil d’anecdotes en neuf livres pille les œuvres d’historiens de l’époque.