Marchands d’esclaves : De la traite à l’abolition PDF

Sauter marchands d’esclaves : De la traite à l’abolition PDF la navigation Sauter à la recherche L’histoire de l’esclavage est celle des différentes formes prises par la condition sociale d’êtres humains privés par d’autres du droit de propriété sur eux-mêmes. Selon Engels,  Pour le barbare du stade inférieur, l’esclave était sans valeur.


Pendant près de quatre cents ans, des millions d’hommes, de femmes et aussi d’enfants noirs ont perdu leur liberté, quittant de force leur sol natal, l’Afrique. Déportés par bateaux entiers, enchaînés pour un voyage sans retour sur les eaux de l’Atlantique et de l’océan Indien vers de nouvelles contrées (Amérique du Nord, Antilles, Brésil, Réunion, île Maurice…), ils furent capturés pour travailler dans des conditions inhumaines, enrichissant des hommes peu scrupuleux. Le présent ouvrage permet de mieux comprendre les rouages d’un système inacceptable qui fit passer près de onze millions d’hommes, entre les mains de marchands négriers. Angleterre, Espagne, Etats-Unis, France, Pays-Bas, Portugal… peu nombreux sont les pays qui n’ont pas participé à ce trafic, engageant leurs grands ports à se tourner vers ce commerce juteux ; Amsterdam, Bordeaux, Lisbonne, Liverpool, Nantes… La prise de conscience de la monstruosité de la traite et de l’esclavage fut lente et il fallut attendre la deuxième partie du XIXème siècle pourvoir complètement triompher l’abolition de l’esclavage, portée en France par la voix de Victor Schœlcher.

Aussi les Indiens américains procédaient-ils avec leurs ennemis vaincus tout autrement qu’on ne fit à un stade supérieur. Articles détaillés : Esclavage dans l’Antiquité, Esclavage en Grèce antique et Esclavage dans la Rome antique. L’esclavage existe à l’époque antique, il est mentionné dans les toutes premières traces écrites, comme le Code de Hammurabi et d’autres écrits analysés comme des transcriptions d’histoires orales. Les critères de propriété liés à l’esclavage impliquent un certain niveau d’organisation des sociétés, ce qui rend incertaine l’existence de l’esclavage pour les temps préhistoriques. Ainsi, l’esclavage est la réduction d’une personne à un état de privation de toute liberté, celle-ci allant de libertés sociales aux libertés les plus fondamentales.

L’esclave est exclu de la société tout en étant dans les sociétés esclavagistes un élément moteur. Les traites orientale et transsaharienne organisées par les Arabes et défendues par les savants musulmans de l’époque ont duré prés de treize siècles et succédaient à la traite des slaves durant toute l’époque carolingienne. Elles se distinguaient par la castration systématique et massive des esclaves, et l’infanticide, ce qui explique l’absence de leurs descendants dans de nombreux pays musulmans négriers, au contraire de ce qui s’observe avec la traite transatlantique. Sahara, plus de 9 millions de captifs africains ont été transportés dans des conditions inhumaines dont 2 millions ont péri ou sont restés en bordure du désert. Article détaillé : Esclavage au Moyen Âge. Ces termes du Moyen Âge se sont substitués aux termes latins antiques antérieurs : servus, qui a conduit aux termes  servile  et  servilité , relatifs à l’esclave et à sa condition. Ce mot a aussi donné naissance au terme  serf  du Moyen Âge et aux modernes  service  et  serviteur .