Mariage PDF

Sculpture représentant un mariage PDF marié dans la Rome antique. Les Époux Arnolfini de Jan van Eyck. Mariage de Willem-Alexander et Máxima, 2002. Les formes varient d’une société à une autre, et parfois au sein de la même société.


C’est un jour magique, un jour débordant de joie, d’amour, de fleurs, de rires, de musique, d’amitié… Un serment, une promesse, et voilà qu’une vie nouvelle commence, une vie à deux !
Offrez Mariage aux deux héros de la fête !

Il n’a pas laissé de substantif en français moderne, mais reste néanmoins présent en italien, en espagnol et en portugais, sous la forme de matrimonio et en anglais sous la forme de matrimony. L’ombre forme un cœur, symbole de l’amour. Les systèmes juridiques positifs consacrent son existence et l’encadrent sans nécessairement en donner une définition explicite. Le mariage est une institution qui a pris de multiples formes selon les peuples et au cours de l’histoire. Giotto di Bondone, La Procession de mariage de la Vierge. Le mariage est à la fois un acte actuel qui concerne les parties présentes, et un acte futur qui engage l’existence et le statut des personnes dans l’avenir. C’est à la fois un acte individuel et un acte collectif qui concerne l’ensemble de la Société.

Il a une portée mixte, à la fois contractuelle et institutionnelle. Le mariage est toujours un engagement sans limite de durée, avec une possibilité de rupture, soit par la séparation de corps, soit par le divorce. Le mariage accomplit des fonctions sociales et politiques. On comprend bien ce processus d’extension des solidarités avec le cas bien connu des rois qui devaient épouser des princesses étrangères afin d’initier ou d’entretenir l’amitié entre leur peuple et les autres peuples. Pays autorisant la polygynie en 2015. Les unions existent sous de très nombreuses formes dans le monde.

Les théoriciens des systèmes de parenté, comme les usagers de la langue courante ont donc recours à des termes précis pour nommer les caractéristiques de chacun d’entre eux. Ce type d’union est présent notamment dans les pays de culture judéo-chrétienne. Elle traite socialement la question d’une éventuelle surmortalité masculine. Dans tous les cas, l’autorité supérieure, État ou Église, officialise et reconnaît publiquement le mariage.

En Irlande, le référendum du 22 mai 2015 a approuvé l’ouverture des mariages civil et religieux aux couples de personnes de même sexe. En Écosse, le mariage est ouvert aux couples de personnes de même sexe par la loi du 4 février 2014. Ainsi, l’Irlande du Nord reste aujourd’hui la seule des quatre nations du Royaume-Uni réservant le mariage à deux personnes de sexe différent. Un  partenariat civil  y est toutefois accessible pour tous les couples depuis 2004.

En réaction aux mouvements précités, certains États des États-Unis ont inscrit le caractère sexuellement différencié du mariage dans leur Constitution, comme la Floride, l’Arizona et l’Arkansas. Cette question est débattue depuis plusieurs années en Californie, avec pour exemple les débats autour de la proposition 8. Dans l’Égypte antique, le mariage reflète la volonté de former un couple à l’image des divinités égyptiennes qui possèdent, presque toutes, leur parèdre. Edwin Long The Babylonian Marriage Market, 1875.

Dans chaque bourgade, ceux qui avaient des filles nubiles les amenaient tous les ans dans un endroit où s’assemblaient autour d’elles une grande quantité d’hommes. Un crieur public les faisait lever, et les vendait toutes l’une après l’autre. Cet extrait est documenté par le peintre orientaliste Edwin Long, The Babylonian Marriage Market en 1875. En cas du décès de l’époux sans que le couple ait de descendance mâle, sa femme et ses biens passent au frère de celui-ci ou, en cas de refus de ce dernier, de son plus proche parent mâle tandis que c’est le premier fils de cet homme qui devenait l’héritier du défunt. L’épouse n’a elle la possibilité de divorcer que si son mari lui fait subir un sort dégradant, est atteint de lèpre ou exerce un métier impur, ou encore s’il ne respecte pas les engagements mentionnés dans le contrat de mariage.