MORBIHAN LES 30 PLUS BEAUX SENTIERS PDF

Basses-Alpes jusqu’en 1970, sont un département français de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Basses-Alpes que portait le département jusqu’au 13 avril 1970. Haute-Provence, qui regroupent un tiers de la surface mais deux tiers de la population, la quasi-totalité de l’activité économique en dehors MORBIHAN LES 30 PLUS BEAUX SENTIERS PDF tourisme de montagne et les villes les plus importantes du département. Le relief compartimente la région : les vallées encaissées sont difficiles d’accès, divisant le pays en autant de terroirs ne communiquant que très peu avec l’extérieur.


Les villes de plus de 5 000 habitants sont Manosque, Digne-les-Bains, Sisteron, Oraison et Château-Arnoux-Saint-Auban. Les prairies du département sont envahies par Xeropicta derbentina, un petit escargot blanc originaire des steppes allant du Caucase à la Croatie, qui monte par groupes sur les herbes. Article détaillé : Liste des cours d’eau des Alpes-de-Haute-Provence. La rivière principale est la Durance, qui s’écoule dans la moitié occidentale du département.

Serre-Ponçon, à cheval sur la limite avec le département voisin des Hautes-Alpes, et la déviation d’une partie des cours d’eau pour l’irrigation et la production d’électricité. Le climat des Alpes-de-Haute-Provence est un climat méditerranéen dégradé par l’altitude et la latitude. De ce fait, la Haute-Provence est très intéressante pour tous les astronomes européens à la recherche d’un ciel nocturne souvent dégagé et épargné par la pollution lumineuse. De nombreux observatoires amateurs ont été construits, et l’observatoire de Haute-Provence, un des plus grands observatoires d’Europe continentale, est un centre de recherche en astronomie très actif. Alpes-de-Haute-Provence a vu sa population augmenter depuis 50 ans, même si la population d’aujourd’hui se concentre dans les zones les moins enclavées et ne cultive plus la terre. La moitié des communes a moins de 200 habitants, 17 communes en ont moins de 50, et de nombreux hameaux ont été abandonnés. Les villes sont petites : seules 23 communes sont considérées comme urbaines par l’INSEE et seules deux agglomérations, celles de Digne-les-Bains et Manosque, dépassent les 7 500 habitants.

Parmi les 30 cantons du département, 11 ont une population résidente inférieure à 2 000 habitants et 6 autres une population comprise entre 2 000 et 3 000 habitants. Selon le découpage effectué en 2010 par l’INSEE, les Alpes-de-haute-Provence comptent sept aires urbaines. La population était autrefois répartie assez régulièrement sur le territoire, y compris dans les zones montagneuses où l’agriculture de montagne était bien développée. De plus de 150 000 habitants en 1850, elle tomba à moins de 100 000 après la Première Guerre mondiale. La population se concentre à présent dans la vallée de la Durance et le Sud-Ouest du département, et l’agriculture emploie bien moins qu’avant. Le tertiaire, essentiellement le tourisme et les services de proximité, est à présent le principal secteur d’activité.

Le 13 avril 1970, son nom est changé en  Alpes-de-Haute-Provence . Sahara sans le soleil de l’Afrique, avec les neiges de la Sibérie. Article détaillé : Armorial des communes des Alpes-de-Haute-Provence. Article détaillé : Politique dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le département présente une tradition électorale marquée à gauche ancienne.