Nîmes : Agenda perpétuel PDF

Vue nîmes : Agenda perpétuel PDF la haute ville depuis la marine. Ses habitants sont les Bonifaciens et les Bonifaciennes.


Semainier perpétuel, c’est le bel objet, cadeau que l’on consulter tous les jours. Sous une couverture élégante et cartonnée, une présentation originale avec spirale pour les très belles aquarelles de Camille Penchinat (ouvrage Nîmes illustre et secrète).

Bonifacio, située à l’extrême sud de la Corse, est la commune française la plus méridionale de la France métropolitaine. Au sud, les Bouches de Bonifacio séparent la Corse de la Sardaigne italienne. Dès 1833, les terrains néogènes de Bonifacio sont signalés par J. Canalli et de Balava, qu’à l’intérieur des terres, entre les collines de Sappa et de Finocchio. Hollande in Géologie de la Corse, Bulletin de la Société des Sciences historiques et naturelles de la Corse – Éditeur Veuve Ollagnier Bastia, janvier 1917 p.

Les sédiments du Néogène de Bonifacio forment à l’extrémité sud de la Corse un plateau élevé entre 60 et 80 mètres, d’une superficie de 60 km2, reposant en plein sol granitique. La surface de ce plateau est découpée par des fentes, de petites vallées, qui la transforment en une table mamelonnée à monticules s’élevant jusqu’à 80 mètres au-dessus du niveau de la mer. La falaise que domine le phare de Capo Pertusato comprend essentiellement des mollasses graveleuses et des calcaires blancs. 1 – Des lits de galets, de gravier et de sable. La vieille ville surplombant les falaises de calcaire. Une autre vue sur la haute ville de Bonifacio.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. La ville comporte un port et une citadelle. Celle-ci est établie sur un cap dominant la mer par une falaise qui est une  veine  de calcaire, roche assez rare en Corse dont le sol est plutôt granitique. Ce cap est long de 1 600 mètres et large de 100 mètres.

Elle tient son nom de Boniface II, marquis de Toscane. L’origine de la ville actuelle de Bonifacio n’est pas vraiment connue avec précision, mais des dates approximatives indiquent sa refondation entre 828 et 833 par Boniface II de Toscane qui lui donna son nom actuel. Comme tous les ports de commerce, son histoire a été relativement mouvementée notamment par un conflit guerrier entre Pise et Gênes, ces deux républiques se disputant avec acharnement sa citadelle qui était un maillon stratégique militaire et un complexe portuaire sans égal en Corse. Le roi Alphonse V d’Aragon, maintint en 1420 un siège pendant cinq mois avant de baisser les armes face à l’intouchable cité qu’était Bonifacio.