Nouveaux sujets de peinture et de sculpture PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Le support de peinture est la matière ou l’objet sur lequel on réalise une peinture. On ne parle de support que quand l’œuvre picturale peut se détacher, conceptuellement, de nouveaux sujets de peinture et de sculpture PDF support.


Nouveaux sujets de peinture et de sculpture
Date de l’édition originale : 1755

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

La documentation muséographique sur les œuvres indique la technique picturale et le support. Le support a une importance capitale dans la réalisation, la conservation et la restauration des œuvres. On peut distinguer les supports selon la facilité de transport. Les grandes catégories de support ne donnent pas une idée complète de leur nature.

D’une part, leur préparation change beaucoup leurs propriétés. Une couche d’apprêt épaisse et lisse, qui élimine la texture, permet de donner leur effet maximal aux glacis, alors que les aspérités encore apparentes favorisent la technique du frottis. La qualité du support importe pour le bon état de la couche picturale. Il lui confère une certaine résistance mécanique, il protège aussi les composants les plus fragiles de l’œuvre contre les atteintes chimiques ou biologiques. On peut dans certains cas remplacer un support dégradé. On parle de rentoilage pour la peinture à l’huile même si le support d’origine est un panneau de bois.

Le système de peinture que constituent les couches aboutissant au tableau sont assez résistantes pour qu’on puisse les détacher du support. La réparation du support, quand elle est possible, est moins risquée. La plupart des matières d’origine végétale ont tendance à brunir au fil du temps. Elles doivent être recouvertes d’un enduit, pour que la peinture conserve sa luminosité. Le support doit s’adapter à la composition de peinture. La peinture à l’huile et l’aquarelle ont des exigences radicalement différentes.

Si le support est plus souple que la peinture, celle-ci risque de se craqueler et de se détacher. Le subjectile ne doit pas réagir avec le liant ni avec les matières colorantes. Il doit aussi protéger le système de peinture de l’action des agents atmosphériques par l’arrière. L’adhérence de la peinture au support est capitale, tant quand elle est sèche qu’au moment de son application. La couche d’apprêt doit l’assurer, en même temps qu’elle peut modifier l’état de surface, la visibilité de la texture, le grain.

Détail de la fresque de la Cène du Perugino, 1493-96. Articles détaillés : Peinture murale et Fresque. La paroi de cavernes est le support de peinture le plus ancien dont on ait connaissance. L’art pariétal préhistorique à l’abri dans les grottes comme celle de Lascaux a survécu.

La peinture murale se retrouve à toutes les époques un peu partout, sur les murs d’habitations ou de monuments. Ce support peut, bien qu’avec difficulté, se séparer du mur sur lequel il a été appliqué. La préparation des murs pour la peinture à l’huile exige un apprêt sec, en raison de l’antipathie réciproque de l’eau et de l’huile, et pas trop poreux, afin d’éviter les embus. La peinture de décor se borne à imiter des matières  nobles  sur le mur, faux bois, faux marbre, et autres.