Otto Preminger PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Après l’obtention de son Abitur en 1962 Klaus Maria Brandauer a commencé des études à l’école supérieure de musique et d’arts appliqués de Stuttgart mais a arrêté après deux semestres. Depuis 1972 Brandauer fait partie de la troupe du Burgtheater de Vienne dont il otto Preminger PDF aussi le metteur en scène.


Cinéaste contemporain de l’âge d’or du classicisme hollywoodien, Otto Preminger s’est fait connaître du public international comme l’auteur du mythique Laura. Par la suite, dès les années 50, en abordant des sujets jusqu’alors considérés comme «tabous», ce réalisateur devient étroitement associé aux avancées qu’il a pu provoquer au regard du système d’autocensure du Hollywood de son époque.
Grâce à une approche transversale qui met en valeur un thème central progressivement dévoilé au lecteur, le présent ouvrage fait apparaître la profonde cohérence de l’oeuvre de Preminger, des premiers films noirs (Fallen Angel, Whirlpool…) jusqu’aux fresques historiques ou politiques de la maturité (Exodus, Advise and Consent…), en passant bien sûr par des titres majeurs des années 50 (The Man with the Golden Arm, Anatomy of a Murder…).
Ce livre a la particularité d’être l’un des rares ouvrages parus en français sur Preminger. L’inspiration de l’auteur, Patrick Saffar, est à la fois philosophique, psychanalytique et littéraire, mais ne néglige jamais l’étude détaillée des films, de leur structure narrative et de leur style visuel. Un détour par la biographie du cinéaste «exilé» à Hollywood jette par ailleurs une lumière nouvelle sur ses oeuvres, et laisse deviner ce que même les plus spectaculaires d’entre elles contiennent d’intime.

Journaliste, chercheur, conférencier et critique de cinéma, Patrick Saffar s’intéresse en particulier à l’esthétique hollywoodienne des années 40 et 50, et au concept de «classicisme» dans l’histoire du 7e art. Il collabore à des revues étrangères et françaises, comme Jeune Cinéma et Positif, et participe activement à des manifestations consacrées à cet art dans le monde entier, dont le Festival de Cannes. Diplômé en Droit international privé, il est actuellement doctorant en Cinéma à l’Université de Paris 1.

En 1983, il est le méchant face à James Bond dans Jamais plus jamais aux côtés de Sean Connery, Kim Basinger et Barbara Carrera. Avec Arnold Schwarzenegger et Christoph Waltz, Brandauer est un des rares Autrichiens à s’être fait un nom à Hollywood. En 1987 il est président du jury du 37e Festival international du film de Berlin. En 1989 il interprète Georges Jacques Danton dans le film en deux parties La Révolution française. Klaus Maria Brandauer est, depuis 1992, veuf de la metteuse en scène et scénariste Karin Brandauer. Brandauer enseigne au Max-Reinhardt-Seminar à Vienne. Il vit aujourd’hui à Bad Aussee, Vienne et New York.

Parlant couramment cinq langues, allemand, anglais, français, hongrois et italien, il joua dans ces différentes langues selon la pièce de théâtre à interpréter. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 5 janvier 2019 à 14:26. Dieser Artikel behandelt den 1960 erschienenen Spielfilm von Otto Preminger.

Für den 2014 erschienenen Film von Ridley Scott siehe Exodus: Götter und Könige. Exodus ist ein US-amerikanischer Spielfilm aus dem Jahr 1960, dem der gleichnamige Roman von Leon Uris zugrunde liegt. Ereignisse mit fiktiven Handlungssträngen, die der Dramatik des Filmstoffes dienen. Der zweite Teil des Films spielt in Palästina und zeigt die letzten Monate der britischen Mandatszeit vor der Staatsgründung Israels. Nachdem die Exodus in Haifa ankommt, werden Karen und Dov Gan Dafna zugeteilt, einem Kibbuz in der Nähe des Berges Tabor, in dem Ari lebt und in dessen Umgebung auch seine Eltern und seine Schwester wohnen.

November 1947 der UN-Teilungsplan für Palästina von der Generalversammlung der Vereinten Nationen angenommen wird, bricht in Gan Dafna begeisterter Jubel aus. Auch Ari ist erfreut über den Beschluss, doch Taha kann seine Freude nicht teilen. Im Stil eines aktionsreichen Spannungsstückes verfilmt, wobei die geistigen und politisch-historischen Hintergründe sehr vereinfacht werden. Das ernsthafte Bemühen, den Anspruch jedes Menschen auf Freiheit und Würde auch aus der abenteuerlichen Handlung aufleuchten zu lassen, sichert dem Film dennoch Sympathie. Golden Laurel für Sal Mineo als bester Nebendarsteller sowie je eine Nominierung für Paul Newman als bester Hauptdarsteller und Lee J. Tom Ryan: Otto Preminger Films Exodus, a Report, Random House 1960.