Passez au vert PDF

L’appellation « chardon » désigne de nombreuses variétés – nous nous passez au vert PDF ici à ceux de la familles des astéracées. La tige et les feuilles sont pourvues d’épines. La fleur va du rose pale au violet. Les graines voleront en tous sens dès la fin de la floraison.


Imaginez que votre meilleur ami vous donne une information vitale qui assurerait votre protection et celle de votre famille, qui vous ferait économiser de l’argent tout en étant bénéfique pour la planète. Imaginez qu’il vous offre des choix clairs et simples, et vous propose de petits changements qui auront un impact majeur sur votre vie. Vous l’écouteriez, n est-ce pas? Eh bien, imaginez que cette personne soit Sloan Barnett, collaboratrice de la populaire émission américaine Today. Mère de trois enfants et ardente protectrice des intérêts des consommateurs et du virage vert, elle nous explique comment notre environnement familial peut nuire à notre santé et ce que nous pouvons faire pour le transformer en un sanctuaire sécuritaire que nous souhaitons, et dont nous avons besoin. Quels sont les effets toxiques des produits d’usage domestique que nous utilisons chaque jour ? Du détergent à lessive au rouge à lèvres, en passant par le dentifrice, elle nous sensibilise sur la façon dont ces produits et autres articles apparemment inoffensifs nuisent à notre santé et à celle de notre famille en nous proposant toute une gamme de solutions de rechange. Audacieux, plein de conseils pratiques et de suggestions de produits de remplacement, cet ouvrage nous fait réaliser à quel point nous ne sommes pas impuissants devant cette menace puisque chaque jour, nous pouvons faire des choix plus avisés, plus intelligents et plus sains.

Particularité : la destruction des chardons des champs peut faire l’objet d’obligations légales : en France, les préfectures peuvent signer un arrêté pour sa destruction. Bon, il va falloir remonter vos manches amis jardiniers ! Seul l’acharnement en viendra péniblement à bout, sans produit chimique. C’est impératif et permet de limiter les dégâts. Vous avez un chardon ou deux, voire même trois : ajouter du sel dans la tige creuse après le fauchage. Une chute de  bombes  non périodique. Malgré des règles très simples, le jeu de la vie est Turing-complet.

Malgré son nom, le jeu de la vie n’est pas un jeu au sens ludique ni au sens de la théorie des jeux. Une cellule vivante possédant deux ou trois voisines vivantes le reste, sinon elle meurt. Si une cellule a exactement trois voisines vivantes, elle est vivante à l’étape suivante. C’est le cas de la cellule verte dans la configuration de gauche. Si une cellule a exactement deux voisines vivantes, elle reste dans son état actuel à l’étape suivante. Dans le cas de la configuration de gauche, la cellule située entre les deux cellules vivantes reste morte à l’étape suivante. Si une cellule a strictement moins de deux ou strictement plus de trois voisines vivantes, elle est morte à l’étape suivante.

C’est le cas de la cellule rouge dans la configuration de gauche. Avec 1 pour une cellule vivante et 0 pour une cellule morte. Afin de représenter le processus, les cellules vivantes sont généralement représentées colorées sur la grille, sur un fond de cellules mortes incolores. Le jeu de la vie fut inventé par John Horton Conway en 1970, alors qu’il était professeur de mathématiques à l’université de Cambridge, au Royaume-Uni.

Il découvrit quelques propriétés remarquables et publia les résultats de son étude en 1968. Ce dernier essayait de trouver une hypothétique machine qui pourrait s’auto-reproduire. Il y parvint en construisant un modèle mathématique aux règles complexes sur un repère cartésien. Conway essaya de simplifier les idées de von Neumann et finit par réussir. Couplant ses succès précédents avec les réseaux de Leech avec ses travaux sur les machines auto-réplicantes, il donna naissance au jeu de la vie. Gardner écrivait dans ses colonnes que  le jeu de la vie rendit Conway rapidement célèbre mais il ouvrit aussi un nouveau champ de recherche mathématique, celui des automates cellulaires. En effet, les analogies du jeu de la vie avec le développement, le déclin et les altérations d’une colonie de micro-organismes, le rapprochent des jeux de simulation qui miment les processus de la vie réelle.