Phantasme, mythe, corps et sens PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Solaris est un film américain phantasme, mythe, corps et sens PDF et réalisé par le réalisateur américain Steven Soderbergh, sorti en 2002.


Pendant plusieurs années, James Cameron avait l’intention d’en signer la réalisation mais, pris par de nombreux autres projets, il se résout à en confier la réalisation à Steven Soderbergh, bien qu’il continue à y veiller en assurant la production. Le scénario est alors entièrement retravaillé par Steven Soderbergh. Solaris raconte l’histoire du psychologue Chris Kelvin, envoyé à bord d’une station spatiale tournant autour de l’étrange planète Solaris et qui voit réapparaître sa femme, pourtant décédée quelques années plus tôt. Il se trouve alors confronté à sa culpabilité, se sentant responsable du suicide de celle-ci, et assimile cette réapparition à une seconde chance que le destin lui donne. Le psychologue Chris Kelvin est appelé au secours par un de ses amis, parti en observateur dans une station spatiale en orbite autour de la planète Solaris. Celle-ci semble avoir une étrange influence sur les scientifiques de la station qui ne répondent plus aux appels.

Dans la mesure où il s’agit du dernier message de l’équipage à être parvenu sur Terre, les autorités fondent beaucoup d’espoir dans l’envoi de Chris, d’autant plus qu’une équipe de secours a déjà été envoyée sur la station et n’a plus donné de nouvelles depuis. Le psychologue se rend donc à son tour sur la station. Il informe cependant Chris que Gibarian s’est suicidé et que l’enfant aperçu précédemment est le fils de ce dernier, ce qui est en principe impossible, celui-ci étant resté sur Terre. Snow suggère qu’il ne faut pas s’endormir. Pourtant Chris se couche et s’endort. Le premier des flashbacks qui émaillent le film a lieu. Celle-ci a lieu alors qu’il parle avec Gibarian, qui annonce justement partir pour Solaris.

Chris est confronté au mystère de la station lorsque Rheya lui apparaît en chair et en os. La seconde nuit de sommeil est l’occasion d’un autre flashback narrant les premiers temps de sa fréquentation amoureuse avec Rheya. Celle-ci y apparaît indécise dans la suite de sa relation avec Chris et, par ailleurs, fragile psychologiquement, notamment lorsqu’elle raconte sa vie avec sa mère dont elle dit qu’elle était  cliniquement folle. Chris découvre de nouveau Rheya à ses côtés et lui avoue :  Je ne sais pas comment tu es venue. Elle répond :  Je ne suis pas celle dont je me souviens. Lors d’une réunion entre les quatre occupants de la station, Gordon explique que Rheya est en fait une création de Solaris s’appuyant sur les souvenirs de Chris :  Elle n’est pas humaine ! C’est une copie, un trompe-l’œil qui vous fait le coup du revenez-y !

Elle propose de la détruire à l’aide d’un faisceau qui rendrait son retour impossible. Cette fois, c’est Gibarian qui lui apparaît. Chris :  Mais enfin, qu’est-ce que Solaris veut de nous ? Gibarian :  Il n’y a pas de réponse. Il n’y a que des choix. De son côté, Rheya profite de ce sommeil pour tenter de se suicider en avalant de l’oxygène liquide.