Philosophies de l’humanité PDF

Cet article est une ébauche concernant la philosophie et la psychologie. Il s’agit d’une attitude mentale qui consiste à penser qu’un résultat indésirable philosophies de l’humanité PDF négatif peut être anticipé pour toute situation donnée.


Ce livre propose un tour du monde de l’ensemble des philosophies et ce qu’elles peuvent apporter.

Les personnes pessimistes ont donc tendance à se concentrer sur les aspects négatifs de la vie en général. Dans la question  Le verre est-il à moitié vide ou à moitié plein ? Le CNTRL, présente deux définitions pour ce mot. Selon le site du CNTRL et le Littré, ce mot a été créé comme contraire du mot optimisme. Il est basé sur le terme latin  pessimus , superlatif du mot malus signifiant  mauvais . L’étude du pessimisme possède une connexion avec la dépression.

Les psychologues lient les attitudes pessimistes à la souffrance émotionnelle ou même biologique. Aaron Beck explique que la dépression est consécutive à des perceptions négatives parfois surréalistes du monde. Si le sentiment de tristesse est souvent un des principaux signes dominant de personne dépressive, il s’agit dés lors d’une mêlée d’anxiété et d’angoisse qui entraîne souvent un pessimisme exacerbé. En philosophie, le terme a une portée plus profonde que dans le langage courant, notamment depuis qu’il a été théorisé par Schopenhauer.

La vie n’est pas faite pour que nous soyons heureux mais pour que nous ne le soyons pas. D’autre part, Friedrich Nietzsche a souvent été taxé à tort de pessimisme, bien qu’il se défendît lui-même de cette appellation. Flaubert ou Tourguéniev, il pense la décadence du style en France et l’idée de perte de repères en Occident. Album d’un pessimiste est une œuvre littéraire de l’écrivain romantique et un poète en prose français Alphonse Rabbe, publié à titre posthume à Paris, par la librairie de Dumont en 1835.

André Franquin, le dessinateur belge et créateur du personnage de Gaston Lagaffe est un homme qui a souvent exprimé une pensée pessimiste. Jean-Marie Paul, Du pessimisme, Encre Marine, 2013. Jacques Costagliola, Éloge du pessimisme, L’Harmattan, 2004. Robert Grandsaignes d’Hauterive, Le Pessimisme De La Rochefoucauld, 1914. Friedrich Nietzsche, L’origine de la tragédie ou Hellénisme et pessimisme, 1943. Essais de psychologie contemporaine, Paris, Gallimard, coll. Christophe Bouriau, Schopenhauer, LES BELLES LETTRES, p.