Pierre Valdo et les vaudois PDF

Pierre Valdo et les vaudois PDF de Vaudès sur le Mémorial Luther de Worms. Il donne tous ses biens pour suivre l’idéal de pauvreté apostolique. Il fonde la fraternité des Pauvres de Lyon, le mouvement vaudois.


Le Protestantisme voit parfois en lui un précurseur. Le Monument à la mémoire de Martin Luther représente Vaudès en soutien de Luther. Dans sa profession de foi de 1180, il se nomme lui-même Valdesius. 150 après la mort de Vaudès. Valdesius, sans prénom, du seul nom « que nous trouvons dans les toutes premières sources d’origine authentiquement vaudoises qu’on peut facilement traduire par Valdès ou Vaudès ». Mais bon nombre de publications continuent de le nommer Pierre Valdo.

Par souci de précision, il est préférable d’appeler ce personnage Vaudès, ou Valdès sans prénom. Page enluminée de la « bible de Carpentras », traduite en Franco provençal. Vaudès, peut-être né à Vaulx-en-Velin, s’établit à Lyon où il fit fortune dans le commerce. Il se consacre à la prédication de l’Évangile sans être prêtre. En 1179, Vaudès et un de ses disciples se rendirent à Rome.

Ils furent bien accueillis par le pape Alexandre III, mais plus fraîchement par la Curie. La rencontre n’aboutit donc à rien, et Vaudès et ses disciples d’abord vus avec méfiance furent condamnés au concile Latran III de cette même année mais non encore excommuniés. Persécutés, Vaudès et ses disciples s’installèrent dans les hautes vallées du Piémont, puis, en France, dans le Luberon : l’Église vaudoise est née. Il crut impossible de sauver l’Église par l’Église.

1180, que naîtra un engouement populaire pour la lecture et la propagation de la Bible en langue populaire et non plus en latin. En cela Vaudès est un précurseur de la Réforme. De même, il est précurseur de la réforme en proposant que les laïcs soient prédicateurs de l’évangile, tout croyant seul face à Dieu pouvant porter le message. Il serait intéressant d’établir un parallèle entre Vaudès et son contemporain François d’Assise : tous deux ont renoncé à la fortune pour Jésus-Christ. Tous deux ont lancé des prédicateurs sur les routes.

Le fait qu’il soit un laïc et ignorant le latin et le domaine de la théologie le discrédita auprès du clergé. François, Vaudès niait la présence réelle de Jésus-Christ dans l’Eucharistie ce qui expliquerait en partie les accusations d’hérésie de la part de l’Église catholique. Réforme genevoise de Jean Calvin et Guillaume Farel, ils s’y rallièrent lors du Synode de Chanforan en 1532. Le protestantisme vaudois connaîtra une existence difficile, faite de persécutions souvent parallèles à celles subies par leurs coreligionnaires de France. La Chiesa Valdese se revendique d’une conception non hiérarchique et démocratique de l’Église, considérée comme l’assemblée des croyants. Vaudois – Pierre Valdo est à l’origine du mouvement des Vaudois qui se répand dans le Sud de l’Europe.

Giovanni Gonnet, Pierre Valdo ou Vaudès de Lyon ? Bulletin de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français, t. 126, 1980, « documents et mélanges » p. Christine Thouzellier, Considérations sur les origines du valdéisme. Bernard Félix, L’hérésie des pauvres : vie et rayonnement de Pierre Valdo, Labor et Fides, 2002, p. Les pauvres de Lyon, un mouvement radical , sur italire. Annick Sibué, Luther et la réforme protestante, Eyrolles, 2011, coll.