Prends-moi la main PDF

Please forward this error screen to cloud1. There has been a prends-moi la main PDF request. Maigrir : votre thyroïde est-elle bien nourrie ? Maigrir Grossir : Si c’était la faute à votre thyroïde !


Acculés face à une situation qu’ils ne pouvaient plus maîtriser, les métamorphes du Sahara furent dans l’obligation de demander asile aux humains sur des continents épargnés par le réchauffement climatique. La France accepta d’accueillir les enfants de moins de six ans sur ses terres pour faire d’eux de dociles esclaves modernes. Malheureusement, dix-sept ans plus tard, l’heure de la rébellion a sonné et Iris va se retrouver seule pour affronter une vie qu’elle ne connaissait pas. D’esclave domestique à esclave sexuelle, la frontière est parfois très mince…

Cet organe en forme de papillon se situe à la base du cou, sous la pomme d’Adam. C’est une affection qui touche plus souvent les femmes. Pour ma part, j’observe de plus en plus d’hypothyroïdie chez des jeunes femmes après grossesses. Le terme métabolisme vient du grec   metabolismos   qui signifie changement ou encore transformation. Au repos, l’organisme consomme de l’énergie pour maintenir en activité ses fonctions vitales : circulation sanguine, fonctionnement du cerveau, respiration, digestion, maintien de la température du corps, posture. La quantité d’énergie dépensée varie d’un individu à l’autre selon la taille, le poids, l’âge, le sexe et l’activité de la glande thyroïde.

Chez les personnes présentant une hypothyroïdie, ce moteur fonctionne au ralenti. La quantité d’hormones produites par la glande thyroïde est sous le contrôle d’autres glandes, situées dans le cerveau : l’hypothalamus et l’hypophyse avec la production de de TRH et de TSH. A chaque niveau, il y a des situations pathologiques, des carences ou des traitements susceptibles soit de freiner ou d’accélérer le processus. Les symptômes de l’hypothyroïdie sont liés au ralentissement du métabolisme. Ils dépendent de la gravité du déficit en hormones thyroïdiennes et apparaissent souvent de manière très progressive. Un gain de poids inexpliqué malgré un faible appétit. Un rythme cardiaque ralenti pouvant causer un essoufflement.

Une irritabilité et parfois un état dépressif. Des crampes, des raideurs musculaires et des douleurs aux articulations. Le visage et les yeux enflés. Une peau pâle et sèche, des cheveux secs, une perte de cheveux, des ongles cassants. Une voix plus grave et enrouée. Des cycles menstruels irréguliers et des menstruations plus abondantes, Une infertilité. Une confusion, une difficulté à se concentrer et des pertes de mémoire, surtout chez les personnes âgées.

Thyroïde : Les facteurs de risque Le tabagisme durant l’allaitement. Il est probable que le tabagisme de la mère diminue la quantité d’iode passant dans le lait maternel, ce qui pourrait affecter la fonction thyroïdienne de son bébé. Exemple du Japon, où la consommation d’algues est élevée, l’excès d’iode est une cause fréquente d’hypothyroïdie. La prise de certains médicaments, comme la pilule contraceptive, le lithium, l’amiodarone ou des médicaments permettant de traiter l’hyperthyroïdie. Les traitements à base d’iode radioactif, une chirurgie ou une radiothérapie de la thyroïde sont également d’importants facteurs de risque d’hypothyroïdie. Une consommation très abondante d’aliments goitrigènes en situation de carence d’iode.