SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE TERMINALE S. Livre du Professeur, Programme 1994 PDF

En 1821, les sciences, hormis quelques notions de calcul disparaissent complètement, ou plutôt sont regroupées dans la classe de philosophie, qui s’étend sur deux ans : une année consacrée à l’enseignement philosophique et une année de SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE TERMINALE S. Livre du Professeur, Programme 1994 PDF pour les élèves qui se destinent aux grandes écoles et à la faculté des sciences. En 1852, le ministre Hippolyte Fortoul introduit la création, à partir de la classe de troisième, d’une série scientifique, en concurrence avec la série littéraire traditionnelle. Cela est un retour au lycée de 1802, avec ses classes de latin et de mathématiques proposées en concurrence. Le ministre est sensible aux  exigences de la société nouvelle .


En 1902, les  sciences naturelles  sont enseignées de la 6e à la terminale. En 1925, les sciences naturelles ne sont enseignées que de la 6e à la 3e. En 1945, elles sont réintroduites en terminale de la section  sciences expérimentales , avec un enseignement renforcé en sciences naturelles. En réalité les programmes de mathématiques, de physique et de chimie étaient les mêmes et les cours étaient communs aux classes de C, C’, M et M’. En section M’, en classes de 2ème et 1ère, le programme substituait l’enseignement des sciences naturelles à l’enseignement de la deuxième langue étrangère et permettait notamment aux élèves issus de la classe de troisième des « Cours complémentaires » d’accéder au baccalauréat.

L’appellation  SVT  a remplacé celle de  biologie-géologie  à la rentrée 1994. Les sciences expérimentales et technologies représentent un quota horaire recommandé de trois à quatre heures et demie par semaine. Le système digestif humain est étudié en classe de cinquième. Au collège, l’enseignement des SVT représente une heure et demie par semaine. Les programmes sont en vigueur depuis la rentrée 2017. Comme toutes les disciplines, elle contribue à apporter les connaissances et compétence du socle commun, en particulier pour  les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique . La structure de l’ADN, enseignée au lycée.